Notes personnelles sur les affaires du Lieutenant PE

Aller en bas

Notes personnelles sur les affaires du Lieutenant PE

Message  Lieutenant PE le Mar 30 Juin - 11:42

Ecrit sur bloc note en écriture typographiée codée en trois styles :
 Principes des lettres aléatoires : tant qu’un certains nombre de lettre sont dans le bon ordre, le mot est lisible. Si vuos povuez lrie ça, vuos aevz cmorpis. Le Lieutenant pousse le principe à enlever les lettres superflus, comptant sur sa mémoire pour combler les vides
Principe de correspondance : Chaque prononciation correspond à une lettre/chiffre/signe. Exemple : s comme Serpent se code =2. E comme ce se code b. Cr comme Crayon se code >. è comme haie se code _.
2b>_ => secret
Principe du hasard planifié. Les pages et les lignes sont dans le désordres, suivant une équation complexe inventé par le Lieutenant PE. Sans cette équation, ni les lignes ni les pages ne sont la suite de leur précédente. PE fait cette équation de tête.

Bien sur, ces notes sont traduite pour le confort des lecteurs ^^


Annexes

Annexe 1 : Surveillance de la zone des habitations.
La zone des habitations à été l’objet d’une surveillance dirigé par le Lieutenant PE, alors en charge d’un dossier portant sur les relations Mafia-Rebelles et Rebelles-Mafia.
Bien que les indices matérielles soit rare, le Lieutenant à insisté pour cadrer toute la zone et à même distribué des photographies de personne à surveillé comme potentiellement importantes. Il nous à également ordonné de ne pratiquer aucune intervention, seulement de signaler les personnes soupçonné.
Après deux mois, le Lieutenant refuse toujours de divulguer ses sources ainsi que l’origine de ses soupçons. Plusieurs haut fonctionnaire sont même passé par son bureau pour lui demander des explications, mais pas plus qu’à nous le Lieutenant n’a donné de réponse. Malgré tout, il est encore chargé du dossier, notamment grâce au léger progrès obtenue (identification d’une douzaine de lieux suspects), mais cela ne saurait durer longtemps
Sergent JK


Dernière édition par Lieutenant PE le Mar 30 Juin - 11:45, édité 1 fois
avatar
Lieutenant PE
Grain de sable dans les rouages
Grain de sable dans les rouages

Messages : 28
Date d'inscription : 28/06/2009
Age : 30
Couleur favorite : Bleu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes personnelles sur les affaires du Lieutenant PE

Message  Lieutenant PE le Mar 30 Juin - 11:44

Affaire n°1 (en cours)

http://couleursdunoir.forumactif.com/studio-elvanthyel-herhlen-f33/waiting-in-the-dark-elvanthyel-t15-15.htm#1255

Chronologie des évènements.
Sortant d’une scène de crime et marchant suivant un chemin planifié sous l’orage et la pluie pour retourner au commissariat, j’ai entendu un coup de feu. Je me suis précipité sur les lieux pour me rendre compte que le bâtiment d’où le coup était partie était dans une zone surveillé (Voire annexe 1).
Ne remarquant personne à l’extérieur, mais voyant une vitre brisé, je suis rentré dans le bâtiment. Les escalier étaient sec mis à par une trace de pas mouillé, sans doute de bottes, descendant et provenant du studio d’où le coup était partit. Une musique de Power métal était allumé à un volume très fort, cependant, aucun des voisin ne s’était déplacé pour protester.
La porte n’était pas verrouillé, je suis donc entré, ne remarquant aucun piège visible, mais remarquant que les traces de pas mouillé provenait de juste à coté de la porte. L’eau avait eu le temps de s’écouler sur le sol.
Après un rapide examen préliminaire, je remarquai que le coup de feu avait casser une vitre sans laisser de débris à l’intérieur, mais tout de même plusieurs douillé intact et vide. Une jeune femme était assise sur un fauteuil l’air calme et indemne. J’éteignis la musique, passant devant elle sans remarquer une quelconque agressivité puis je me présenta.
Je la reconnu tout de suite étant fille d'un aristocrate douteux et femme d'un homme dont l'identité tout comme les activités sont encore, je doit l'admettre un mystère pour moi. Elle même fut froide, calme et très aristocrate, s'étonnant de mon arrivé rapide (noter l'utilisation du "on"), me proposant de mettre mon manteau dans un coin et me demandant mon identité.
A cette dernière question, je répondis uniquement "un policier" avant de vérifier les douilles ainsi que le point de vu de la fenêtre. Ayant éliminé quelques hypothèse, je retournais à la femme pour lui demander son autorisation pour une enquête plus approfondie.
A ce moment la brune sembla repérer ou déduire quelque chose avant de m'autoriser à effectuer la fouille. Prenant quelques cigarettes, elle commença à fumer alors que je fouillait la salle de bain. Cette dernière avait récemment servie, et les cheveux de la brune était sec. Je prélevait donc consciencieusement les cheveux issue des serviette mouillée afin d'en établir la provenance plus tard. En l'absence de matériel adéquat, je ne put prélever de la peau.
Sachant que mon temps étaitcompté, je décidait de vider les poubelles de la brune en vue d'une examination postérieur permettant de référencer ses habitudes et d'annalyser une partie de sa psychologie, en plus de relever les traces ADN de tous ceux qui avaient jeté quelque choses. Je l'enjoignait également à me faire un témoignage.
Elle refusa en me demandant des preuves de mon appartenance à la police, ce que je ne fit pas. Ayant peu de temps devant moi, et préférant avoir des aveux, je l'enjoignais à me fournir son témoignage plus tard en échange de l'assurance qu'elle ne subirait pas d'inutiles interrogatoires. Ayant accèpter cette condition, je déroutais les policiers présent sur les lieux puis, je m'en allait moi même après avoir donner un rendez vous à la femme.

Fouille des détritus:
Le studio est la résidence de deux personne, un homme et une femme.
La femme est Kazumi Herhlen. Elle est une rebelle. Ses détritus gardent des traces de produits illégaux, ce qui la place soit dans le camps des rebelles, soit dans le camps des mafieux. Si la position du studio semble tendre à une conclusion la classant dans la seconde catégorie, son profil psychologie, extrapolé notemment par l'analyse de la méthode d'arrachage des papiers, ne semble pas correspondre.
L'homme par contre, dont l'identité demeure inconnu à la trentaine, est marié à Kazumi, possède des cheveux noir possiblement teint et affiche un méthodisme qui semble en faire le candidat le plus probable au rôle de mafieux. Ses horaires de travail, déduits par l'identification des plats jeté, semblent erratiques. D'après le nombre de plat individuelle récupéré, cette situation dure potentiellement depuis un ou deux mois.
L'absence d'information au sujet du dit individu dans les ressources officielles semblent indiquer un rang plutôt élevé au sein de l'organisation mafieuse.

Avis sur la question :
Spoiler:
Le Tir :
A en jugé par l’absence de débris de verre dans l’appartement, le tir provenait d’une arme puissante de l’intérieur.
Il s’agit d’un tir unique, car les douilles vides sur le sol étaient froides et intact, seulement vidé de poudre. De plus, je n’ai entendu qu’un tir. Douilles récupéré, a part celle utilisé.
L’arme n’a pas l’air d’être sur les lieux. A vérifier via examen.

Le but du Tir :
S’il s’agis d’une mise en scène : Le but était de faire du bruit, ce qui à prévenu les voisins, ainsi que moi même, qui ont appellé la police, ce qui s’est passé jusque là. Pour quels raisons, je ne sais pas. Il n'a pas été question de tentative de meurtre à l'égard de la police, ni de quiconque
S’il ne s’agis pas d’une mise en scène
Dans ce cas, le tireur à tiré une unique fois au dehors. Cela n’aurait pas été quelque chose de prémédité à en juger au douilles vide sur le sol et qu’il n’ait pas prit la peine d’ouvrir la fenêtre. La seule explication qui me vient spontanément est qu’il remplissait ses balles avant d’être interrompu dans son travail. Alors il tire par la fenêtre de façon accidentelle, et s’enfui, soit parce qu’il est alors dans l’incapacité de finir son travail, soit parce qu’il l’a accomplis et qu’il fuit les lieux.
L'hypothèse de la cible est cependant, sinon écarté, décrédibilisé. Le seul moyen qu'il aurait eu pour viser quelqun aurait été de posséder des lunnettes spéciales de haute technologie, car la visibilité était quasiment nulle à cause de la pluie. Avoir accès à un tel matériel tout en faisant preuve d'un manque flagrant de compétence semble contradictoire.
Ces hypothèses sont de grandes lignes qui s’affineront ou disparaitrons au fur et à mesure de l’observation de la scène de Tir.

Le Tireur
Peut être la femme brune, à vérifier plus tard
Le mari : les traces d’eau indique qu’une autre personne était venu ici alors qu’il pleuvait, à posé ses bottes mouillées sur le sol à coté de la porte, puis, après un certain temps, les à reprise et est parti précipitamment avec. (Traces effacés volontairement)
A en jugé par le fait qu’avant de partir, il ait pris le temps de remettre ses bottes, le mari ne semblait pas fuir un danger quelconque, mais plutôt quitter les lieux sans précipitation, peu de temps avant mon arrivé donc, sans doute, pendant ou peu après le coup de feu. Cette personne est donc le candidat le plus probable au statut de tireur.
Une autre personne ? : bien qu’aucune trace ne laisse présager cette possibilité, il reste possible que d’autres personne ait été là, voir y soit encore. Cependant, aucune trace ne semble suggéré une autre présence sur les lieux.

Marche à suivre :
Avec prudence et méfiance :
Questionner la jeune femme
Vérifier l’état des douilles (OK)
Vérifier une possible cible via un tir par la fenêtre (OK)
fouiller le studio à la recherche de :
_____autres personnes (En cours)
_____traces du probable tireur (OK)
_____l’arme (En cours)
_____Récupérer les détritus (OK)
_____Fouiller et analyser les détritus (OK)
avatar
Lieutenant PE
Grain de sable dans les rouages
Grain de sable dans les rouages

Messages : 28
Date d'inscription : 28/06/2009
Age : 30
Couleur favorite : Bleu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum