Hydra Project

Aller en bas

Hydra Project

Message  Elvanthyel Herhlen le Mer 29 Avr - 18:25

Premier ordre de l'année avec lequel il n'était pas seul. D'un commun accord il s'était retrouvé amouraché de Gabriel, chose qu'il avait plus ou moins envie d'extérioriser sur quelques passants.
Hormis ça l'ordre était plutôt sympa, organiser un gros trafic de produits illicites lié à la couleur. C'était assez inédit pour lui mais pourquoi pas ?
Motivé pour sa broutille il devait se rendre dans l'appartement de son "collègue". Pourquoi directement chez lui et pas dans un lieu neutre ça c'était la question mais bon il ne s'en occupait pas tant que ça au final, il préférait passer sa journée à nettoyer méticuleusement son calibre 48.
Bien sûr ça ne durerait pas 24 heures d'où sa hâte une fois son occupation finie...
Habillé un peu trop légèrement pour les moeurs de la ville il se dépêchait de traverser les quelques rues fréquentées à l'ombre des grattes-ciel pour déboucher dans une allée déserte donnant sur un studio semblable à beaucoup d'autres.
Mains dans les poches, tâtant son revolver, il avançait vers la baraque en toute confiance, apparaissant comme un berseker qui n'attendait que d'en découdre.
Enfin pas tellement, c'était vrai à mesure où il s'approchait de cet endroit maudit. Il délaissait son air distrait et reposé pour laisser place à cette impression de force indomptable.

Proche du pas de porte il s'arrêta et observa le bâtiment essayant d'y apercevoir Gaby qui devait se pavaner comme un coq déluré. Ils étaient opposés par tout, tant par le caractère que par leurs apparences.
Il se méfiait aussi de son cadet, il était réputé pour manipuler les gens pour le plaisir sans se soucier des états d'âmes. En revanche ce n'était pas un bagarreur à l'instar du trentenaire qui finissait par rentrer dans le studio apparemment déserté.
La porte s'ouvrait sur ses pas, le couloir s'étendait dans une frêle obscurité qui ravissait l'Allemand qui s'avançait encore et encore.
Un escalier qu'il monta jusqu'à parvenir à une sorte d'immense palier où siégeait le propriétaire sagement vautré dans son fauteuil. Tournant le dos à son invité ce cher Gabriel semblait ne pas avoir entendu l'arrivée du trentenaire qui prit la peine de s'annoncer à sa façon si douce et aimable :

-Ravi de voir que nous travaillons ensemble sur ce projet

Voix monocorde mais pas forcément plus désagréable que le calibre 48 posé sur la tempe de son interlocuteur.
Les insanités pouvaient s'éterniser entre eux mais pour l'aîné c'était une façon des plus naturelle de dire "bonjour, comment vas-tu ?" et il se disait que Gabriel comprenait très bien ce message depuis le temps qu'ils se connaissaient.

[Hum... Bon bah voilà hein après 2 mois sans rien faire on voit le résultat x'D]
avatar
Elvanthyel Herhlen
Marionnettiste de Demathiae
Marionnettiste de Demathiae

Messages : 349
Date d'inscription : 30/03/2009
Age : 34
Couleur favorite : Blanc

Voir le profil de l'utilisateur http://existence.zikle.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hydra Project

Message  Gabriel Atria Luinspear le Mer 29 Avr - 18:51

[Mmmh oui, j'te promet pas mieux ou même égal pour moi ! xD]


Entre un bazar continuel de dossiers, recherches sur papiers et fils d'alimentation pour l'ordinateur, était installé dans un fauteuil un homme. Il regardait une dernière fois les papiers dont il avait besoin et les reposa sur la table basse, pour retourner à son centre d'intérêt du moment, soit un Iguane Oplurus cuvieri. Il le trouvait si adorable avec ses écailles. Il avait d'ailleurs récemment mué, sa peau était par conséquent plus resplendissante. Un sourire amusé et tendre sur les lèvres, il s'amusait à caresser la peau râpeuse de l'animal.
Il en oubliait presque l'homme qu'il devait recevoir aujourd'hui...Elvanthyel Herlen. Un nom qu'il connaissait très bien et qui avait déjà provoqué des echos. Déjà, pour son jeune âge et son haut grade, égal à Gabriel, bien qu'il fut plus vieux que lui. Ensuite, pour son franc-parler, ou plutôt ses francs-gestes. Gabriel retenait une jubilation. Un homme violent et mafieux de surcroît, il pouvait se révéler intéressant. Non, il l'était, il le savait, et il espérait que ce projet lui permettrait d'accroître sa curiosité.
Par dessus ses lunettes, l'homme regardait une fois encore les recherches diverses qu'il avait faites, notamment pour l'objectif du jour. Un marché intéressant il lui semblait dans tous les cas. Il faisait marcher ses affaires et inversement. Un échange équivalent qui ferait rentrer de l'argent dans un camp...dans l'autre, aucune importance. L'argent n'intéressait pas Gabriel sur ce projet, s'il en voulait, il avait encore plein de magouilles en cours.

Gabriel observait en silence son animal se pavaner sur lui. Ha, encore si jeune, il bougeait tant. Dans quelques temps il deviendrait aussi calme et froid que ses camarades entreposés non loin de là, derrière le rideau non loin de là...
Un soupir de bien-être, et deux minutes après, un calibre sur le crâne.


"Ravi de voir que nous travaillons ensemble sur ce projet."

Un sourire narquois, une caresse pour l'animal et quelques mots balancé sur un ton ironique :

"Je suis ravi de vous voir, moi aussi...oh, oui, je vais bien, et vous ?...beau temps n'est-ce pas ?"

Il faisait en effet un temps radieux, mais le soleil ne plaisait guère à Gabriel qui adorait de loin la pluie...ce n'était donc pas, pour lui, un "beau temps".
Ses yeux azurés glissèrent sur son interlocuteur. Pas besoin de le dévisager, il savait déjà à quoi il ressemblait. Toujours était-il qu'il valait mieux regarder son interlocuteur en face.
D'un geste désinvolte, Gabriel poussa doucement le revolver afin de dévier sa trajectoire.


"Vu la façon dont vous traiter les gens que vous allez voir, je n'ose même pas imaginer comment vous accueillez ceux qui viennent vous rendre visite..."

De toute façon ça ne le regardait pas et il s'en moquait. Il se contentait de croiser les jambes sans rien dire, bichonnant sa petite bestiole devenue subitement immobile à cause de l'étranger.
Gabriel désigna un fauteuil :


"Mais, je vous en prie, faites comme chez moi, installez-vous."

D'un calme ordinaire et surprenant dans un sens, il remuait à peine...à l'image de ses reptiles. On économise ses forces pour sauter sur une proie...
avatar
Gabriel Atria Luinspear
Incommode Journaliste Mafieux
Incommode Journaliste Mafieux

Messages : 182
Date d'inscription : 30/03/2009
Couleur favorite : Le bleu et le noir.

Voir le profil de l'utilisateur http://hitori.zikle.fr/start

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hydra Project

Message  Elvanthyel Herhlen le Mer 29 Avr - 19:31

Un sourire acide se dessinait sur les lèvres du trentenaire qui sentait son bras tendu dévier vers la gauche. Une légère pression de la part de son interlocuteur qui ne se laissait pas démonter apparemment. Enfin c'était un peu normal pour son rang. Sa main gauche se détendait baissant le calibre le pointant ensuite au sol pour le poser sur un meuble quelconque se trouvant à sa portée.
En même temps que le geste quelques mots résonnaient dans la pièce :

"Je suis ravi de vous voir, moi aussi...oh, oui, je vais bien, et vous ?...beau temps n'est-ce pas ?"

Aussitôt les yeux cernés d'ombre de l'aîné se posèrent sur Gabriel resté assit jouant avec un lézard ce qui eut le gentil effet de refroidir les ardeurs encore présentes.
Il y avait deux choses qui répugnaient l'Allemand, l'homosexualité et les reptiles. L'un étant contre nature et certainement obsolète (de son point de vue) et l'autre étant une erreur de la nature qui devrait crever sur Terre avec ces ahuris d'éthérés de masse.
Le 48 posé il n'allait pas le reprendre de sitôt même si l'envie de transformer l'animal en sac à main le tentait fortement. Son vis-a-vis semblait y tenir et provoquer une guerre intestinale à cause d'un crocodile miniature serait plutôt mal prit vu les enjeux.
Se détendant il gardait un oeil vif sur l'animal tout en enlevant sa veste. Il n'avait pas l'intention de répondre à l'ironie de son semblable, c'était inutile au sens pur et dur.
Ses mains glissèrent le long de ses hanches pour se faufiler dans les poches de son pantalon le plus illégale au monde, du noir tâché de rouge et de blanc. Quel blasphème sur un pantalon de l'uniforme armée de Demathiae de voir des traces de couleurs !
Vêtement large et surtout lâche qui laissait voir son nombril et une partie de son médian qui n'était absolument pas caché par son T-shirt noir moulant et sa chemise blanche cernée par plusieurs jeux de corsets aux fils noirs.
De nouveau la voix de Gabriel se leva pour inciter au dialogue posé. La seule présence de cette bestiole jetait un froid mais il fallait tout de même parler affaire, le jeune émigré avait beaucoup à y gagner, surtout en influence sur le reste de la Mafia :

"Vu la façon dont vous traiter les gens que vous allez voir, je n'ose même pas imaginer comment vous accueillez ceux qui viennent vous rendre visite..."

Sa tête se pencha d'un côté laissant ses cervicales craquer répondant d'elles-mêmes à la question posée de façon indirecte. Adoucis son visage se couvrait peu à peu avec quelques longues mèches qui couvraient ses yeux bleu/gris à présent fermés.
Il soupira brièvement avant de prendre place sur le fauteuil que son interlocuteur indiquait tant par le geste que la voix.
Traînant d'avantage les pieds qu'autre chose il s'installa rapidement au fond du siège voyant enfin le visage de Gabriel.

Oh Gaby, Gaby-chou... Si tu savais comme tu es bien étrange...

C'est le genre de choses qui traversaient l'esprit du trentenaire mais ça ne l'inquiétait pas tant que ça car après tout lui aussi pouvait passer pour un dément vu ses habitudes et ses travers plutôt bien camouflés.
Avec un élan digne des Anglais les plus ancrés dans leurs flegme Elvan' leva légèrement sa tête pour dégager sa trachée histoire d'articuler quelque chose de compréhensible :

-Qui se charge des fournisseurs ?


On voyait bien que cette partie de jambes en l'air allait durer, surtout s'agissant de savoir où s'approvisionner, où dealer et à quels sous-traitants filer le boulot de chaîne.
Il n'empêchait qu'il restait pro' et sérieux, il n'avait pas balancé sa phrase sur un ton déplaisant, plutôt comme une éternelle rengaine qui tournait en boucle dans le monde de la Mafia sur Serapis.
avatar
Elvanthyel Herhlen
Marionnettiste de Demathiae
Marionnettiste de Demathiae

Messages : 349
Date d'inscription : 30/03/2009
Age : 34
Couleur favorite : Blanc

Voir le profil de l'utilisateur http://existence.zikle.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hydra Project

Message  Gabriel Atria Luinspear le Mer 29 Avr - 20:06

Ha, il était temps de parler affaires, quel dommage...ou pas. De toute façon les deux hommes n'étaient pas du genre à aller boire un café sur la place en papotant joyeusement. L'image que Gaby s'imagina à cet instant lui donna envie d'éclater de rire, néanmoins il se retint, laissant juste un large sourire apparaître sur ses lèvres.
Il se leva lentement, son iguane sur le bras. Il était temps de rentrer la bête. Sinon, il n'allait rien écouter et ne s'occuper que de la bête...enfin, il se pouvait bien qu'une autre bête capte son intention. Plus grosse et plus dangereuse néanmoins.
Il tira le rideau, laissant à découvert des dizaines de terrarium, avec des lézards, des serpents, des salamandres, et autres reptiles aux noms imprononçables. A côté du terrarium d'une splendide migale noire, Gabriel déposa son animal à sa place.
Se retenant de lancer un regard à son interlocuteur, il ne prit pas la peine de fermer le rideau. Ce ne serait pas drôle sinon...on pourrait toujours tirer quelque chose d'intéressant. Peu de personnes aimaient les reptiles sur Terre, peu en connaissaient l'existence sur Serapis. Gabriel se demandait comment son vis-à-vis considérait ce genre d'animal.

Il partit se rasseoir dans son fauteuil, avant de se pencher vers la table basse pour fouiller entre les papiers.


"Pour ce qui est des fournisseurs, je peux vous en conseiller quelques uns...mais vous êtes assez grand et performant pour les chercher tout seul."

Il lança ironiquement un regard sur le pantalon de son interlocuteur, puis retourna à sa fouille. Il parvint enfin à dénicher ses lunettes, qu'il plaça alors sur le bout de son nez. Croisant les jambes de nouveau et appuyant sa tête contre le creux de sa main, il poursuivit :

"Disons que je pourrais me charger du terrain et vous du reste. Vous fournissez les jeunes, je vous les amène. Vu comme ça, ce serait votre boulot pour les fournisseurs...bien sûr, on peut inverser les tâches, mais je pense être plus...tactile ?...pour attirer les jeunes."

Il gardait une expression neutre, pourtant il était pris d'un rictus intérieur. Il se redressa et désigna quelques piles de papiers sur la table.

"J'ai chargé quelques uns de mes employés de pirater le serveur du gouvernement pour saisir les fiches de recensés...parmi mes recherches vous trouverez des potentiels délinquants, qui seront certainement de très bons acheteurs..."

Il joigna ses mains et décroisa ses jambes avec désinvolture.

"Pour ce qui est de la couverture, bien sûr, chacun sa part...enfin, mon boulot me permet déjà d'assurer une protection dans les médias."

L'avantage d'être journaliste et mafieux à la fois, c'est qu'on contrôle facilement les informations. On les obtient avant les autres, puis on les modifie...ha, que c'est beau la vie.

"Pour ma part, j'irai moi-même embobiner ces imbéciles, mais pour ce qui est de vous...il est peut être plus sage de ne pas faire les transactions directement. Passez par moi, mes sbires ou les votre...on ne sait jamais ce qui peut passer par la tête des jeunes, surtout quand il se font avoir."

Et ce serait siiii dommage de se faire avoir. Il disait cela comme s'il avait tout planifié, il devait partager ses idées mais avec une certitude déconcertante.

"Mais vous connaissez votre métier aussi bien que le mien..."

Gabriel ne voulait pas que son interlocuteur croit qu'il le sous-estimait.

"Pour la part du marché faites comme vous voulez. Fixez les prix que vous voulez, et faites les bénéfices que vous voulez..."

Il se voyait déjà prêter de l'argent aux misérables sortis des taudis...les prêts c'est toujours bon pour tenir quelqu'un en laisse...
avatar
Gabriel Atria Luinspear
Incommode Journaliste Mafieux
Incommode Journaliste Mafieux

Messages : 182
Date d'inscription : 30/03/2009
Couleur favorite : Le bleu et le noir.

Voir le profil de l'utilisateur http://hitori.zikle.fr/start

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hydra Project

Message  Elvanthyel Herhlen le Mer 29 Avr - 20:57

Des formalités à la chaines s'amenaient mais la seule chose qui était à même d'attirer l'oeil du jeune mafieux c'était encore cette sale bestiole qui était absolument bien accompagnée par ses congénères à écailles... Même une araignée, quoique cette dernière n'était pas trop gênante. Tout au plus elle piquait la curiosité assez restreinte de l'Allemand mais elle n'inspirait pas de dégoût contrairement aux reptiles.
Instinctivement en apercevant la joyeuse ménagerie il sortit ses mains de ses poches comme pour être prêt à étrangler la moindre saloperie qui viendrait à sa hauteur.
Crispés ses doigts tendaient comme posés sur une gâchette, preuve de ses habitudes de tireur vif.
Un rictus de sa part avant de se sortir de cette observation écœurante, il se redressa doucement passant en même temps sa main gauche sur sa poitrine puis sa gorge qu'il tenait légèrement comme pour chercher un collier ou une prise à cet endroit. Un court soupir et il fixait autant qu'il le pouvait Gabriel qui entamait la part administrative du boulot.
Suivant des yeux son camarade qui traversait la pièce à la recherche de quelques papiers puis de ses lunettes avant de se poser simplement se rassoir à la même place, l'ironie en plus dans ses gestes apparemment...

Les règles habituelles du trafic, chacun sa part et en cas de pépins l'autre devra toujours aider du mieux qu'il le pourra. C'était concis et inutile de vouloir faire sans ou de modifier ce pacte tacite entre les membres de la Mafia.
A ce jeu les choses étaient simple et même l'Allemand ne se risquerait pas de désobéir.
Il se redressa d'avantage passant ses mains de part et d'autres de ses cheveux détachés avant d'écouter encore et encore les accords du contrat entre eux.
Puis une chose l'interpella, bien évidemment :

"ne pas faire les transactions directement"

Ca, c'était bon pour les Mafieux qui étaient aveugles et sourds, qui se croyaient dans une famille unie et inaliénable face à la peur. Elvanthyel était une pièce rapportée dans cette famille et il avait ses principes, il ne déléguait jamais son boulot s'il pouvait le faire lui-même et là, c'était le cas. Il pouvait très bien fournir ces petits écervelés de sa main, les choses ne changeraient pas juste parce que ce trou du cul "ordonnait" de déléguer la tâche.
Il voulait réagir mais le faire par la parole risquerait de vite déboucher par un 48 pointé sur la cervelle de son vis-a-vis plutôt qu'en éclat de rire partagé.
La seule chose qu'il trouva à faire était simple, parler sans son "Otonashi". Il articulait bien les mots mais ne soufflait pas une syllabe pour enfoncer l'ironie :

-"J'y penserais, bien sûr..."

Hormis ce point précis les choses semblaient aller puisque Gabriel n'avait cessé de parler lors de la réaction d'Elvan'. Les deux semblaient apparemment d'accord sur les points sus-cités et il paraissait aussi naturel que le plus vieux n'en fasse qu'à sa tête sur le point du personnellement... Remarque personne n'aurait été assez fou pour l'en empêcher, pas même les autres chefs de la Mafia.
A la fin du monologue le trentenaire se leva et s'avança vers son cadet qui devait certainement s'en foutre, tout comme il se foutait du trafic apparemment. Les choses avaient été dites de façon si mâchée, apprise par cœur dénaturant la part humaine de la chose. Une autre différence entre eux, l'un se détachant de ses obligation, de la part de travail personnel et l'autre cherchant à tout prix à s'impliquer du mieux qu'il le peut dans son travail.
A cette pensée l'Allemand se pencha au dessus du journaliste, à dire que la position était suggérée et provocatrice n'était pas à exclure. L'aîné se penchait allègrement exposant plus que nécessaire son corps on ne peut plus désirable et aguicheur, et ce, à la portée de Gabriel. La raison à ça ? La confiance hors norme en ses capacités, il avait confiance en la machine qui lui servait de corps, en ses reflex et surtout à son arme qui était aussi sous ses doigts détendus mais prêts à tout efforts.
Petit ajout d'ironie pour un hétérosexuel des plus affirmés, il baissa légèrement son visage laissant ses cheveux effleurer le faciès de son collègue. Un léger rire et une question assez terre à terre :

-Pourquoi ne pas ajouter quelques drogues dures dans le contenu du trafic ? L'indépendance rebelle et les produits de synthèses sont de pairs sur Terre, la main mise sur Demathiae ne sera que plus grande. Même si ces vieux séniles n'admettent pas cette évidence.

Une main posée sur la table derrière Gabriel, fermement liée à son calibre 48, et l'autre main qui cherchait dans une poche de son pantalon agrandissant encore la vue sur son boxer noir.
Le paquet qui dépassait à présent de la poche et une clope qui se déplaçait vers les lèvres entrouvertes du trentenaire qui s'amusait un peu trop.

A part ça, il lui restait plus qu'à se fumer sa clope et à repartir chez lui ? Mais l'envie de malmener un peu ce cher collègue le tentait bien, après tout il n'était pas net et sous-entendait un peu trop franchement sa supériorité mal placée. Enfin la Mafia c'était 90% de crétins et 10% de meneurs.. Incluant dans ces meneurs des égocentriques et des paranoïaques.
avatar
Elvanthyel Herhlen
Marionnettiste de Demathiae
Marionnettiste de Demathiae

Messages : 349
Date d'inscription : 30/03/2009
Age : 34
Couleur favorite : Blanc

Voir le profil de l'utilisateur http://existence.zikle.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hydra Project

Message  Gabriel Atria Luinspear le Mer 29 Avr - 22:04

[HJ : court, gome...jai été un peu coupé dans mon élan avec les onigiris. x] ]


La tendance d'Elvanthyel à se crisper malgré lui en voyant les reptiles amusa Gabriel. Il fit comme si de rien n'était, aucune remarque ni rien...comme s'il n'avait pas remarqué. Mais dur d'échapper aux yeux experts du journaliste qui passait son temps à observer ce qui l'entourait sans cesse...
Il écoutait sans rien dire...brave petit aîné. Cependant Gabriel savait très bien que c'était "le calme avant la tempête"...et la tempête se préparait, cela se voyait. Le trentenaire s'était avancé, se penchant sans gêne vers Gabriel, qui se contentait après avoir observé brièvement le corps d'Elvanthyel de fixer son aîné dans les yeux.


"Je ne manquerai pas de conseiller vos trafics illicites à mes jeunes proies..."

Instinctivement il voulait observer une fois de plus le corps bien positionné d'Elvanthyel. Mais un faux pas et il en pâtirait physiquement, il le savait très bien. Néanmoins, cette occasion était bonne, trop bonne...une opportunité pour à la fois se faire plaisir et tester l'aîné...
Retenant comme beaucoup de fois encore un sourire amusé, fixant toujours Elvan' dans les yeux, il bougea son bras, sa main semblant vouloir s'aventurer dans des lieux peu conseillés. Elle se dirigeait vers les hanches, et finalement s'empara d'une cigarette. Néanmoins, Gabriel ne se priva pas de frôler le corps du trentenaire avant de positionner la cigarette devant leurs yeux, la tenant du bout des doigts.


"J'imagine qu'il vous en reste un bon stock que mes jeunes se raviront d'écouler...avec votre aide, bien sûr..."

Il s'amusa à agiter la cigarette en lançant :

"Les terriens vont être aussi ravis que vous !...N'est-ce pas superbe, que d'aider son prochain ?..."

Et il débitait des âneries, parce que ça l'amusait, parce qu'il voulait exaspérer, faire réagir. Il passait du tout au tout, du sérieux à l'idiotie, ce n'était qu'un bond, et Gabriel était déjà champion dans le domaine depuis belle lurette.
Il s'autorisa, enfin, un léger sourire, accompagnant un regard empli de malice non dissimulée.
avatar
Gabriel Atria Luinspear
Incommode Journaliste Mafieux
Incommode Journaliste Mafieux

Messages : 182
Date d'inscription : 30/03/2009
Couleur favorite : Le bleu et le noir.

Voir le profil de l'utilisateur http://hitori.zikle.fr/start

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hydra Project

Message  Elvanthyel Herhlen le Jeu 30 Avr - 13:29

Des idées défilaient, lui en homme tel qu'un éventuel Dieu l'aurait conçus ne comprenait pas l'attrait de la chaire d'un autre homme. Pourtant il savait plus que trop bien comment attirer ces délits charnels sur lui, comment jouer et abuser des faiblesses de ces êtres détournés de l'idée de reproduction et de plaisir sexuel....
Confiant, assuré dans le moindre de ses gestes il restait au dessus de Gabriel qui semblait se délecter comme il le pouvait du moment présent qui allait vite s'achever.
A peine la main du cadet se leva t'elle que le trentenaire serrait instinctivement ses doigts sur son calibre préparant son instinctivement sa défense.
Il tira son arme vers lui d'un geste précis avant de reculer avec l'élan prit. Le mouvement était calculé, tellement qu'avec la force prise il jeta son pied droit juste à côté du visage amusé de son collègue qui, clope à la main, commençait à débiter ses conneries avec un canon posé gentiment entre ses deux yeux.
Tellement stable dans cette position, le pied qui retenait tout tremblements de la part de main tendue vers Gabriel, il exposait involontairement son entre-jambe sous les yeux certainement agars de son vis-a-vis qui était pourtant en "mauvaise position".
Comblant l'ironie Elvanthyel rapprocha son visage de celui de Gaby avant de ponctuer le bruit du barillet avec une petite phrase si agréable de la part de l'Allemand :

-Attention aux mouvements superflus, la prochaine fois risquerait d'être un peu plus trash.

C'était une sorte de "merci de te foutre de ma gueule ouvertement", il n'aimait pas vraiment mais apparemment le personnage avec lequel il devrait bosser était du ce genre. Que du bonheur en perspective on dirait. Cependant le jeu était à la hauteur du gain. Après tout il devait se fader Gabriel mais après il pourrait viser encore un peu plus haut.
Coupant court à sa pensée il s'était mit à sourire inconsciemment et mit en avant son côté légèrement androgyne dans ses expressions. Un petit soupir entrecoupé d'un rire qui couvrait le bruit de barillet qui s'ouvrait découvrant l'absence de balles, tant dans la chambre que dans le barillet en lui même.
Il avait des couilles, bien placées malgré la position actuelle qu'il avait... Entre-jambe bien en évidence et à la portée de toute pensée peu charitable, et il savait s'en servir de ce culot. C'était de jouer avec "ça" qui lui permettait de monter rapidement en grade au sein de la Mafia. Mêler sa force et sa folie brute à son intelligence était certainement la meilleur œuvre de Dieu sur Terre...
Se détendant il enleva son pied lourdement chaussé de Rangers si chères à la Terre, laissant également son calibre tomber entre les mains du cadet resté assit. Elvanthyel s'agenouilla un instant récupérant une balle dans une des poches de son pantalon avant de l'observer avec ironie. Calmement il se redressa et tendit la balle à son interlocuteur, d'un air aimable il enchaîna :

-Je serais tellement inquiet à votre sujet si je ne m'occupais pas personnellement de vous.


Silencieusement il se retira cherchant des yeux sa veste qu'il avait posé précédemment... La trouvant il passa ses mains dans ses poches laissant cette fois-ci son pantalon à sa place. Plus d'exhib' pour ce cher collègue. Faisant le tour du siège il prit son vêtement d'une main légère avant de de se poser sur le mur du couloir qui menait à l'escalier, comme s'il attendait quelque chose, genre... Un merci ?
avatar
Elvanthyel Herhlen
Marionnettiste de Demathiae
Marionnettiste de Demathiae

Messages : 349
Date d'inscription : 30/03/2009
Age : 34
Couleur favorite : Blanc

Voir le profil de l'utilisateur http://existence.zikle.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hydra Project

Message  Gabriel Atria Luinspear le Jeu 30 Avr - 17:35

Le seul mouvement de Gaby fut ses yeux suivre le pied de son âiné, avant de laisser les pupilles azurées se poser sur le regard de son interlocuteur. Un véritable sang froid, presque inhumain d'ailleurs. A croire qu'il n'avait pas peur de perdre une dent ou deux. Voire plus...la vérité était tout autre cependant. Ne pas fier aux apparences dit-on.
Il gardait un air froid et impassible alors qu'il jubilait intérieurement. Les hommes violents étaient toujours intéressants. Il bouillonnait presque, il réfléchissait à grande vitesse, ses idées partaient dans tous les sens. Il voulait encore plus, aller plus loin, connaître plus le phénomène en face de lui..comme le jouet dernier cri, il voulait s'amuser au maximum avec lui, sans penser au moment où il s'en lasserait.
La position d'Elvanthyel faisait rire intérieurement Gabriel, qui ne se laissant pas prendre au piège, dériva la tête sur le côté opposé à celui du pied de son aîné, évitant ainsi de regarder son visage par la même occasion. Avec un léger sourire aux lèvres il remarqua :


"Je n'avais nulle attention...ceci dit, ne vous étonnez pas des conséquences de vos actes vu les poses que vous prenez."

Il en aurait bien rajouté en lançant un sous-entendu vulgaire sur son entre-jambe, mais il se retint, connaissant très bien les limites.
Toujours sans faire un geste, sans même regarder Elvanthyel, Gabriel laissa son aîné reposer son pied à terre.
Un peu surpris de trouver le calibre adoré de son interlocuteur entre les mains, il observa Elvanthyel sans rien dire, un léger sourire sur les lèvres. Qu'allait-il faire, à présent, qu'allait-il dire ?
Il joua un peu avec l'arme, la prenant doucement et la contemplant avec toujours ce même sourire sur les lèvres. Depuis combien de temps n'avait-il pas pris d'arme en main ?...un bail, oh oui. Les erreurs de jeunesse étaient si loin.

Du bout de ses lunettes, il regarda un instant Elvanthyel lui tendre une balle. Sa phrase lui arracha un rire, presque un gloussement, tandis qu'il prenait la balle et chargeait le calibre sans aucune difficulté. Cela se voyait qu'il l'avait déjà fait plus d'une fois. Gabriel observa une dernière fois l'arme et se leva en répliquant :


"Merci de l'intérêt que vous me portez...je serai ravie de mourir de votre main...quand le temps sera venu."

Ha, il était encore un peu trop tôt pour mourir, sa vie l'amusait bien trop. Même s'il savait qu'on ne décide jamais ce genre de chose.
Il se dirigea vers Elvanthyel en lui tendant son arme avec un sourire.


"Je vous laisse bien évidemment de décider de la date de l'échéance, mais le plus tard sera le mieux."

Il remit inutilement une mèche derrière son oreille, qui retomba alors à la place où elle était avant.
avatar
Gabriel Atria Luinspear
Incommode Journaliste Mafieux
Incommode Journaliste Mafieux

Messages : 182
Date d'inscription : 30/03/2009
Couleur favorite : Le bleu et le noir.

Voir le profil de l'utilisateur http://hitori.zikle.fr/start

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hydra Project

Message  Elvanthyel Herhlen le Lun 4 Mai - 22:10

Heureux, il était heureux de voir que celui-ci lui donnerait enfin du fil à retordre. En plus d'être intéressant il avait des couilles lui aussi et vulgairement bien placées c'était certains. Jouissif jusqu'au bout il observait les gestes de son interlocuteur remettant à jour son estime pour son vis-a-vis. Il le prenait pour un simple gratteux sans ambitions, du moins pas celles qui font les hommes suicidaires. Et pourtant...

"Tu as déjà vu un gratte-papier enfiler une balle aussi vite dans un 48 ?"

C'était certains que la réponse était négative, tellement évident qu'à ce moment là le trentenaire ne pu s'empêcher de rire sincèrement témoignant de son incrédulité et de sa chance inimaginable. Il était tombé sur le seul chef de la Mafia qui manipule et sache se défendre correctement, du moins de ce qu'il avait pu en voir.
Gaby en moins et c'est l'accession à Demathiae à coup sûr.
Tellement confiant aussi dans cette "vérité" il regardait de ses yeux azurés l'homme resté si détendu et amusé tout le long de la rencontre.
Étrange tête à tête qui allait s'achever, tant symboliquement que physiquement car après tout son cher collègue était au courant de sa "mort" probable et également son bourreau.
La victime rendant sa propre échéance à son tueur, tout deux souriants et aimables...

Un simple regard, qui se rendait volontairement distant avant de filer silencieusement dans le couloir laissant à sa solitude la prochaine cible de l'Allemand...

(Court mais bon, pour clore on demande pas forcément "plus" ~)
avatar
Elvanthyel Herhlen
Marionnettiste de Demathiae
Marionnettiste de Demathiae

Messages : 349
Date d'inscription : 30/03/2009
Age : 34
Couleur favorite : Blanc

Voir le profil de l'utilisateur http://existence.zikle.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hydra Project

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum