Welcome home [PV Gabriel]

Aller en bas

Welcome home [PV Gabriel]

Message  ÿa le Mar 28 Juil - 23:39

[HRP: je serais sans doute pas trop présente par la suite mais bon je ferais de mon mieux, excuse pour le post]

Depuis qu'il avait parlé, tout avait changé. Il étaient d'abord sorti, ils avaient marché. Elle avait tout vu, tout retenu, tout enregistré. Le rythme de ses pas, l'allure de sa démarche, le cliquetis de ses divers bijoux, les regards des passants aussi. Leur position dans la ville était restée gravée dans son esprit du premier au présent pas. Le temps, l'humidité de l'air, sa pression, son électricité, sa direction, son orientation. Les coeurs et les pas battant à l'unisson, les souffles et les gorges comme autant de souffleries répandant leurs vacarmes aux oreilles posées d'ÿa. Chaque rue, pavé, magasin, piéton, véhicule ...
Ils montaient un escalier sombre, malgré l'heure encore lumineuse. Il la précédait, ses cheveux clairs ...
... clairs, luisant sur la fourrure noire de la houppelande qu'il portait. Il s'arrêta.
Après lui avoir jeté une rapide coup d'œil, il déverrouilla la porte. Elle devinait derrière ses mains blanches la clé tournant dans la serrure, les moindres aspérités du mécanisme aux bruits légers qui transparaissaient derrière les tintements de ses bracelets.
Ils entrèrent. La longue chevelure s'effaça, le dos noir, la houppelande et ... ÿa sembla trébucher, perdre un peu de son équilibre parfait. Ses yeux s'étaient soudain activés, le mouvement de marche non terminé, le programme de reconnaissance s'était mis en route et scannait à toute vitesse tout ce que les yeux voyaient. Devant eux se devinait de justesse un salon, tant il était encombrée. Des restes de repas couvraient des meubles invisibles, démontrant efficacement les habitudes alimentaires et autres de l'habitant : tasses, plateaux, boites, et de multiples papiers, journaux formaient un ondulant mélange bigarré trônant dans chaque recoin de la salle. Ses yeux visualisait à toute vitesse chaque objet, répertoriant, analysant, tirant conséquences et déductions froides et inhumaines mais logiques, et ma foi utiles. Toutefois, malgré l'étonnante rapidité de son niveau de réflexion, certains ... évènements... incidents ... ralentissaient sa volonté acharnée, artificielle, de machine désirant tout comprendre.
Comme cet objet étrange, inconnu à son répertoire pourtant vaste, avec une plastique ... ... ... ...et animée, avec tout les échos d'un être de vie, mais sans aucune chaleur, et avec des reliefs si ... accidentés ... et pourtant minutieux. L'objet bougea lentement, des sortes de billes intégrées au mécanisme bougèrent sèchement de direction, puis redevint immobile. Ses programmes reprirent leurs cours avec vigueur mais ses pupilles restèrent quelques instant de plus à observer l'objet en question. Et il en était ainsi pour d'autres choses.
Parfois son intelligence buttait sur l'entière description des matériaux qu'elle analysait, l'état dans lequel il se trouvait ou la présentation plastique se refusant à la compréhension de ses cellules grises métalliques. Plusieurs minutes s'écoulèrent avant qu'elle ne bouge de nouveau.
Enfin, quand ses programmes eurent terminés leur analyses, elle regarda Gabriel. Une visite de l'appartement semblait s'imposer avant de commencer ce pourquoi on l'avait louée.
avatar
ÿa
Androïde animée
Androïde animée

Messages : 20
Date d'inscription : 29/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum