[Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Aller en bas

[Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Message  Gabriel Atria Luinspear le Lun 29 Juin - 16:52

Les yeux bleus évasifs de Gabriel fixaient la télé tandis que ses doigts zippaient les chaînes à l'aide d'une télécommande. Il n'était pas vraiment habitué à regarder la télé...c'était si ennuyant...toutes ces séries inutiles et complètement sans intérêt...tu parles d'un humour...les seuls trucs intéressants étaient les documentaires...on n'est jamais assez cultivé et le blond adorait apprendre. Il finit donc par laisser une chaîne découverte diffusant un documentaire sur le fonctionnement des usines à Sérapis...c'était si pitoyable à côté des merveilles qu'offraient la terre...
Un soupir, encore un...il en lâchait tellement ces derniers temps. Bloqué dans une immense chambre froide et blanche, seul et isolé. Quatre lit, le seul occupé était le sien. La lumière était quelque peu tamisée par les rideaux. Une télé blanche, un carrelage blanc, un papier peint blanc, un plafond blanc, des ampoules blanches, des draps blancs...on aurait pu se croire dans une cellule pour fous...ha, les fous...avec un nouveau soupir, Gabriel se sentait désespéré une fois de plus. Pas un seul jouet dans les environs...ils avaient décidé de l'isoler aussi bien pour raisons médicales que sociales...si seulement il pouvait bouger de ce lit, il pourrait aller à l'étage psychiatrique !...

Elvanthyel avait été très amusant, mais pas très doux. C'est cela qui arrive quand on ne pense pas aux actes de ses conséquences. Enfin, il ne fallait pas interpréter tout cela comme du regret, loin de là. Gabriel était de loin l'homme le plus heureux, le plus fatigué aussi peut être. Un énième soupir, il se releva douloureusement, serrant sa mâchoire, et attrapa un bout de tissu sur sa table de nuit. Machinalement, il retira ses lunettes et commença à les nettoyer.
On distinguait assez nettement ses cernes à cause de son teint clair, ainsi que ses cheveux dorés et ses yeux azurés. Il en avait marre, mais au moins, ici, il était à peu près tranquille. Elvanhtyel n'allait certainement pas aller dans un lieu public - encore que...pour finir son boulot, il en était capable...
Gabriel possédait maintenant un sacré handicap...il ne pouvait toujours pas bouger, et donc toujours pas aller chercher une arme...en ces durs temps, elle allait devenir indispensable. Ha, cela lui rappelait de vieux souvenirs de jeunesse...
En tout cas, sa situation sociale était épargnée. Il n'avait plus qu'à protéger sa vie...la question dominante était "dois-je éliminer Elvanthyel ?". Il en brûlait d'envie, mais son jouet préféré...quand même. Il se doutait bien qu'il n'allait pas avoir définitivement le choix. D'un autre côté, le tuer le rendrait tout de suite suspect...ha, que la vie était dur pour un pauvre mafieux dans un hôpital...

_________________
I'm an illusion in your dreams.
And you're exist only in my dreams.
avatar
Gabriel Atria Luinspear
Incommode Journaliste Mafieux
Incommode Journaliste Mafieux

Messages : 182
Date d'inscription : 30/03/2009
Couleur favorite : Le bleu et le noir.

Voir le profil de l'utilisateur http://hitori.zikle.fr/start

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Message  Kazumi Herhlen le Lun 29 Juin - 18:16

L'hôpital... Des couloirs blancs qui semblent interminables. Une ombre habillée de nuit se glissant sans bruits entre la foule blanche. Kazumi ne savait même pas pourquoi elle se trouvait là et pourquoi elle se dirigeait vers la chambre du certain journaliste Gabriel Atria Luinspear. Celui qui faisait fureur dans les journaux en ce moment, le comble pour un journaliste d'ailleurs. Le fait était que depuis le départ sans explication de son cher et tendre, la brune était restée dans le brouillard. Bien sûr, elle n'était pas assez idiote pour se fourvoyer en se disant que Elvanthyel n'y était pour rien dans cette histoire, elle était même assez sûre que c'était son œuvre. Mais la question qui restait sans réponse était celle du pourquoi. Et la réponse celui qui était devenu une passoire l'avait sûrement. C'était sûrement pour ça qu'elle avait fait des pieds et des mains pour entrer dans cet hôpital. Elle avait pu utiliser le fait qu'elle était étudiante en médecine pour entrer sans trop de problème, elle n'avait eut ensuite qu'à éviter les policiers et à présent elle se trouvait dans ce couloir. Rapide, ses yeux cherchait le numéro de chambre correspondant à celle que lui avait gentiment donner le réceptionniste. C'est fou ce qu'un sourire peut aider dans le quotidien...
La féline arriva enfin devant la porte qui l'intéressait, elle allait appuyer sur la poignée mais suspendit son geste, rassemblant ses idées. Ses yeux d'or se fermèrent quelques instants se remémorant la fuite de son époux, de l'arme qu'il avait pointée sur elle. Elle chassa ses souvenirs et vérifia que le couloir était bien désert. Une fois assurée, elle se glissa dans la chambre refermant silencieusement la porte derrière elle. La lumière était rare, normal il était encore tôt. Le soleil venait à peine de se lever et la relève des flics s'opéraient doucement. C'était surtout pour ça qu'elle avait réussi à entrer, l'absence des forces de police.
Kazumi resta dans l'ombre que lui offrait l'embrassade de la porte et observa la pièce. Une grande pièce blanche, semblable à toute celles de cet hôpital l'écran de la télévision brillait, déversant ses informations inutiles et futiles. Couché dans des draps aussi blancs que le reste, Gabriel Atria Luinspear. Il ressemblait plutôt à la description qu'elle avait lu au fil de ses recherches à son propos. Cheveux blonds, teint clair, un joli profil. Ça collait nickel. Mais la brune n'était pas venue pour admirer la plastique du journaliste, elle était ici en quête de réponses.

« Gabriel Atria Luinspear, je présume? »

Sa voix s'était élevée calme et froide, comme toujours. Juste histoire que si il ne l'avait pas entendue entrer, il la remarque. La féline sortir de l'ombre et avança tranquillement jusqu'au lit de son ainé. Elle s'arrêta entre les deux lits et s'assit sur le vide, en face de celui du convalescent. Il ne prendrait sûrement pas beaucoup de temps à la reconnaitre. Des cheveux bruns coupés courts, des yeux dorés, le teint presque blanc. La réputation de la brune comme activiste et femme de mafieux la précédait souvent aussi. De plus, Gabriel connaissait bien Elvan' et donc sûrement sa vie privée, qui impliquait la jeune femme. Elle n'enchaina pas tout de suite avec les questions, ça aurait fait petite gamine curieuse ou flic zélé. Kazumi était là pour discuter pas pour faire un monologue agressif et qui serait sûrement inutile. Elle espérait d'ailleurs que Elvanthyel ne l'apprenne pas ou le plus tard possible, le sermon qui suivrait ne l'amuserait pas. Silencieuse, elle attendit d'avoir la confirmation de l'identité du jeune homme, qui sait... Elle s'était peut-être trompée de personne et était tombé sur un parfais sosie...
avatar
Kazumi Herhlen
Libertine des couleurs
Libertine des couleurs

Messages : 83
Date d'inscription : 30/04/2009
Couleur favorite : Pourpre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Message  Gabriel Atria Luinspear le Mar 30 Juin - 16:36

"Gabriel Atria Luinspear, je présume ?"

Ha...ça c'était bien présumé. Le blond releva la tête, sans la moindre expression, pourtant intérieurement ravi d'avoir enfin de la compagnie. Une voix féminine...en effet, il s'agissait d'une femme. Un peu plus petite que Gabriel, brune...jolie jeune femme en somme, surtout par ce regard très profond...intéressant.
Tout en la suivant des yeux, il remit ses lunettes sur le bout de son nez. Il l'observa s'asseoir, en songeant que cette jeune femme devait avoir des questions à poser. Cela se voyait dans son attitude. Il leva sa main et l'agita comme pour montrer quelque chose de négatif, tout en prenant une expression mêlant surprise et embarras.


"Oh, c'est gênant, je n'ai pas l'habitude de me montrer les cheveux détachés !"

Hors-contexte ? Y en avait-il seulement un, de contexte ?...ne cherchez pas la raison de cette phrase...il l'avait juste dit pour s'amuser. Il continuait à la dévisager presque impoliment. Il réfléchissait. Qui pouvait venir le voir, à l'improviste, avide de réponses ?...certainement un lien avec Elvanthyel...une femme...
Il fit un sourire doux, ce fameux sourire angélique dont il avait le secret :


"Madame Herlen ?"

Il prit soudain un air embarrassé, en s'excusant :

"Oh, je n'aimerai pas vous offensé si ce n'est pas vous...excusez-moi...j'aime juste savoir à qui j'ai affaire."

Il est vrai que la politesse est de dire bonjour puis de se présenter...tiens, ils ne s'étaient pas dit bonjour ?...bah...quelle importance...il était évident qu'ils n'étaient pas là pour prendre le thé...de toute façon, lui ne pouvait pas bouger...et justement, il était en position de faiblesse...aller trop loin pourrait lui faire risquer gros, il devait faire attention.
Quoi qu'il en était, un jouet provisoire venait d'entrer en scène, il n'allait pas le lâcher de sitôt. Gabriel était excité tel un enfant, tout content d'avoir un nouveau jouet. Il souriait aimablement, un sourire à double tranchant. La politesse avant tout...tu parles.

il pencha légèrement la tête sur le côté.


"Je peux vous aider ?"


[hj : je suis vraiment désolée...on a pas arrêté de me déranger lors de ce RP...vraiment du mal...je ferais mieux au prochain...]

_________________
I'm an illusion in your dreams.
And you're exist only in my dreams.
avatar
Gabriel Atria Luinspear
Incommode Journaliste Mafieux
Incommode Journaliste Mafieux

Messages : 182
Date d'inscription : 30/03/2009
Couleur favorite : Le bleu et le noir.

Voir le profil de l'utilisateur http://hitori.zikle.fr/start

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Message  Kazumi Herhlen le Mer 1 Juil - 1:03

Apparemment oui, l'infirme qui se tenait couché devant elle était bien Gabriel. Super! Elle l'avait trouvé du premier coup, elle en avait de la chance... L'autre tenta de faire une pointe d'humour, mais elle n'était pas d'humeur à rire et puis elle avait un vrai blocage psychologique sur l'humour masculin. Plaisantin mais pas idiot, il eut vite fait de la reconnaitre. Madame Herlhen.... C'est fou ce qu'elle n'était pas habituée à cette appellation. Madame la faisait vieillir de cinquante ans à chaque fois, enfin... La chose qui avait le plus retenus son regard c'était ce fameux sourire qui se voulait angélique. Certaine trouvait ça craquant, dans le cas de Kazumi ça lui donnait envie de lui péter les dents. Dans les sens figuré, elle était bien trop pacifiste et encrée sur ses principes pour frappé un infirme.

« Appelez-moi Kazumi ça sera plus simple. »
dit-elle simplement

Le silence régnait tendit qu'elle dévisageait le jeune homme de son regard doré. Toujours cet insupportable sourire. Elle n'aimait pas ce genre de sourire, c'était viscéral. La cause était sûrement une fois encore son enfance d'éducation aristocratique. Le sourire forcé était l'une des premières étapes pour faire bonne impression. Franche elle déclara:

« Je pense que vous vous doutez bien que je ne suis pas ici pour venir vous faire la discussion et prendre de vos nouvelles. Non, ce qui m'intéresse c'est ce qui s'est passé pour que vous vous retrouviez ici. »


Direct et froide, elle ne le ménageait pas. Pas qu'elle s'en serve de bouc-émissaire et lui donne la responsabilité du départ brusque de son mari et de ses problèmes avec les poulets. Bienvenu dans le monde de la mafia. Elle pensait bien que ça n'allait pas être facile tout les jours quand elle avait épousé Elvanthyel, mais de là à ce qu'elle doive s'introduire dans un hôpital à l'insu des flics...

« Je sais que cela peut-être étonnant, enfin pas si vous connaissez Elvan', mais je ne suis au courant de presque rien. Il s'est barré sans me donner d'explication. Malheureusement pour vous, vous êtes le seul suffisamment informé pour éclairer ma lanterne. Croyez bien que je suis empruntée de venir vous embêtez comme ça pendant votre convalescence.»

Joli ramassis de formule de politesse et d'excuse. Dommage qu'elle n'en pensait aucune. La politesse sincère lui faisait cruellement défaut ces temps-ci. Enfin elle lui avait toujours fait défaut à vrai dire.


[HRP: Je crois que j'ai pas fais mieux... Exclamation Désolée aussi...]
avatar
Kazumi Herhlen
Libertine des couleurs
Libertine des couleurs

Messages : 83
Date d'inscription : 30/04/2009
Couleur favorite : Pourpre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Message  Gabriel Atria Luinspear le Mer 1 Juil - 13:20

[HJ : on va y arriver ! \o/ Naan, no problem, ton RP est très bien =D ]


Bingo. Ha, il était fier de lui, trouvé du premier coup qui était la demoiselle aux yeux dorés...très jolis yeux d'ailleurs...cela n'étonnait pas tant que ça le journaliste, Elvanthyel n'aurait certainement jamais choisi une femme dénuée de beauté...encore que...la simple notion "mari et femme" devait très peu lui importer.
Sa main gauche remit une de ses interminables mèches derrière son oreille, son épaule droite trop douloureuse pour bouger le bras. Il souriait doucement, c'est-à-dire qu'il ne s'agissait que de simple politesse. Un sourire aussi doux que le regard, juste une impression d'agréable pour ne pas paraître hostile. Juste ce qu'il faut pour accueillir une discussion...

Kazumi...c'était retenu et sans problème, le blond n'oubliait jamais les noms. Madame Kazumi Herlen...une nouvelle connaissance à mettre dans les perles rares. Tout ce qui touchait à Elvanthyel était précieux pour le blond...ce qui n'était pas forcément une bonne chose d'être dans les jouets préférés du mafieux.
Et la demoiselle voulait des informations...ha mais, le Gaby il garde tout pour lui ! Plus sérieusement, il réfléchissait comment s'y prendre. Il ne pouvait pas prendre le risque de se mettre en danger...il ne pouvait pas en dire plus que ce qu'il avait dit aux journaux...on est jamais trop prudent, il est vrai. De toute façon, Gabriel n'était pas du genre à donner des informations toutes cuites dans un bec, ou même les donner tout court. Il préférait largement en recevoir.
Un léger sourire accompagné d'un regard plein de malice, limite arrogant...c'était comme s'il lançait un défi. Après tout, la vie n'était qu'un jeu pour le blond.

Toujours avec ce sourire empli d'hypocrisie et d'insolence, il lâcha :


"Et pourquoi vous parlerais-je de votre mari ?..."

Le jeu avait commencé.
Il n'ajouta plus un mot, lui pourtant si fervent de monologues inutiles...il attendait son tour...cela ne l'empêchait pas, comme à son habitude, de détailler complètement la demoiselle. Pas seulement sur son physique, mais aussi dans ses manières et son comportement. Totalement hypocrite, soit totalement aristocratique...pas vraiment étonnant qu'Elvan-chou ait choisi une femme issue de la haute société...des excuses, des longues phrases, des sourires forcés...cela lui rappelait sa tendre enfance...ils avaient reçu la même éducation à la base - et seulement la base, puisque le paternel de Gabriel avait pris soin de tourner son éducation vers la mafia.
Il croisa les bras, fixant de ses yeux bleus la demoiselle. Ravi de vous rencontrer mademoiselle, vraiment...

_________________
I'm an illusion in your dreams.
And you're exist only in my dreams.
avatar
Gabriel Atria Luinspear
Incommode Journaliste Mafieux
Incommode Journaliste Mafieux

Messages : 182
Date d'inscription : 30/03/2009
Couleur favorite : Le bleu et le noir.

Voir le profil de l'utilisateur http://hitori.zikle.fr/start

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Message  Kazumi Herhlen le Jeu 2 Juil - 12:00

Apparemment le jeune homme n'était pas pas prêt à lui délivrer des informations. Misère, elle savait bien que ça ne serait pas tache aisée d'obtenir des informations de la part d'un mafieux mais là, ça semblait trèèès mal partit. Kazumi étudia l'animal blessé couché en face d'elle, son regard, ses manières de se tenir. Elle les avaient déjà vues, c'était le comportement de quelqu'un qui avait envie de jouer. Mauvaise pioche pour la brune, elle n'avait pas eu vraiment le temps de souffler depuis le départ de son mafieux de mari, dormant peu passant la majorité du temps à essayer de trouver des contacts capables de répondre à ses interrogations, de ce fait, sa patience frôlait le zéro. Il voulait jouer? Très bien, mais le résultat risquait de ne pas l'amuser du tout.
Kazumi laissa tomber son masque de politesse et de bonnes manières, maintenant que les présentations étaient faites, elle n'avait plus besoin de faire semblant et de le ménager. Son doux sourire s'effaça et ses yeux dorés perdirent leurs étincelles. Mais sa voix ne devint pas froide et agressive pour autant, si l'autre se braquait elle aurait perdu et tant pis pour les informations. Autant jouer en finesse, même si c'était le plus fatiguant et le plus irritant pour ses nerfs.

« Parce que vous savez très bien les risques que vous prenez si vous ne le faites pas. Vous êtes incapable de vous défendre si je me révèle être armée. Un comble pour un mafieux tout de même. Mais j'ose espérer, sûrement à tord d'ailleurs, que vous serez suffisamment gentil avec une future veuve pour lui expliquer pourquoi son cher mari vous a confondu avec une passoire et les raisons qui l'on poussé à le faire.... »


Cynique, elle ne perdait pas le nord, n'y allant pas par quatre chemins, exposant correctement la problématique et le pourquoi de sa venue. Elle n'avait pas grand chose à cacher et de toute façon, pourquoi cacher l'évidence? Détendue, elle se leva et alla au pied du lit pour prendre la fiche où était répertorié le suivie de l'état de Gabriel. Petite déformation professionnelle, mais on pouvait apprendre pas mal de choses intéressantes en lisant un dossier médical, et elles pouvaient être très utiles quand on avait les connaissances nécessaire pour les utiliser.

« Eh bien! Vous êtes traités par les meilleurs médecins de l'hôpital. Vous êtes bien privilégié pour un journaliste, dites-moi... »

Kazumi ne jeta qu'un rapide coup d'œil sur le résumé de l'opération et tout ce qui en découlait, ce n'était qu'une simple blessure par balle. Il avait appliqué la procédure classique, rien de nouveau à en tirer...
avatar
Kazumi Herhlen
Libertine des couleurs
Libertine des couleurs

Messages : 83
Date d'inscription : 30/04/2009
Couleur favorite : Pourpre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Message  Gabriel Atria Luinspear le Jeu 2 Juil - 18:28

La provocation marchait bien, trop bien. La brune perdait patience, pourtant à sa venue, elle ne semblait pas être une femme pressée...les événements précédents n'avaient pas dû être roses...ascenseur en panne ? Foulage de cheville ? Elvanthyel ?...à ce moment là, Gabriel entrevoyait beaucoup plus l'espoir d'en apprendre plus sur Elvan' que d'en apprendre sur Kazumi.
Cette demoiselle avait tout du chat aux poils hérissés. Elle sifflait...comme si le blond avait peur des menaces. Il n'en avait pas eu peur devant Elvanthyel...et cela lui avait coûté un rein.


"Des menaces face à un homme sans défense, dans un hôpital ?...voilà des manières digne d'un mafieux...votre mari vous aurait-il influencé ?"

Il ne l'avait même pas regardé, ses yeux fixant le store tamisant la lumière devant la fenêtre. Un fin rayon de lumière passait devant ses yeux, provoquant un reflet dans les lunettes.
Enfin, il tourna la tête, observa son interlocutrice se renseigner sur lui. Judicieux choix qui faisait monter la demoiselle dans son estime. Lui-même l'aurait fait...amusé, un sourire se glissa dans le coin de ses lèvres. Une future veuve éplorée mais pas stupide...Il sourit malicieusement avant de lui répondre :


"Ma paie me permet de nombreuses choses..."

Une phrase légèrement ambiguë...il suffisait de se demander de quelle paie il parlait. Il était cependant vrai que celle du journaliste suffisait amplement à payer de bons médecins. Souriant comme un homme plein de reconnaissance envers ses camarades, il poursuivit :

"J'ai des collègues en or. Celui qui m'a accompagné dans l'ambulance, alors que j'étais inconscient, aurait demandé le meilleur chirurgien pour sauver ma vie. J'ai décidé de garder ce médecin pour me suivre, il est le plus apte à voir si je me rétablis ou non..."

Logique implacable. Et ce n'était même pas un mensonge...pour une fois. Graisser la patte des gens qu'on côtoie dans son boulot ça aide toujours.
Raide comme un manche à balai, sa main gauche tentait d'attraper la bouteille d'eau sur sa table de chevet. Tendre le bras ainsi lui faisait un mal fou dans la région des côtes, mais pivoter en aurait provoqué une douleur supplémentaire et plus grande.
Il parvint enfin à attraper sa bouteille. Il la ramena vers lui, et tourna ses yeux vers la dame.


"Ils ont été aussi choqués que moi par ce qui m'est arrivé. Ce sont des gens en or."

Hypocrisie, quand tu nous tiens...c'était si beau, l'amitié...pour un manipulateur. Mensonges sur mensonges, sourires sur sourires...c'était vraiment amusant de jouer au quotidien.
Il leva difficilement son bras droit, laissant échapper une grimace crispée sur son visage. Sale plaie. Il ouvrit la bouteille et porta enfin l'eau à ses lèvres, buvant silencieusement le liquide précieux. Il tournait autour du pot, ou plutôt, il ignorait totalement les désirs de Kazumi.
Il soupira et prit une profonde inspiration.


"Ce que j'essaie de vous dire, c'est qu'il n'y avait aucune raison pour que votre mari pour lequel vous vous dévouez inutilement veuille me tuer. Je vous dirai la même chose que ce que les journaux disent : la seule raison que j'entrevois sont mes articles certainement dérangeant pour la mafia."

Et il se glissait dans le rôle du bon samaritain qui lui allait si bien. C'est vrai quoi ! Pourquoi quelqu'un s'en prendrait-il à un gentilhomme comme lui ?...
Il réfléchissait silencieusement, buvant à nouveau une gorgée, puis referma la bouteille. Il la fixa un instant, maudissant la douleur et tentant de trouver une solution pour ne pas se faire mal en reposant la bouteille.
Il opta finalement pour l'option "je la garde dans ma main et j'attends une infirmière", si sage à ses yeux. Il choisissait des mots, songeait à des phrases pour parler à son interlocutrice...il fallait la remercier comme il se devait de sa visite. Il ne la laisserait pas insatisfaite de sa visite...ou plutôt,
il ne resterait pas insatisfait de sa visite.
Ses yeux perçants se glissèrent en direction de la dame.


"Madame...enfin, je veux dire, Kazumi..."

Il se redressa douloureusement, sans détacher son regard de la jeune femme. Un regard et un sourire malicieux dont il ne se cachait pas...non, c'était bien trop amusant.

"Pourquoi cherchez-vous à aller contre la volonté de votre mari, alors que vous semblez tant l'aimer ?..."

Ne le jugez pas à une simple phrase...le blond avait bien des idées derrière la tête.

_________________
I'm an illusion in your dreams.
And you're exist only in my dreams.
avatar
Gabriel Atria Luinspear
Incommode Journaliste Mafieux
Incommode Journaliste Mafieux

Messages : 182
Date d'inscription : 30/03/2009
Couleur favorite : Le bleu et le noir.

Voir le profil de l'utilisateur http://hitori.zikle.fr/start

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Message  Kazumi Herhlen le Dim 5 Juil - 16:21

Concentration des globules blancs, taux de plaquette... Tout était parfais. Le journaliste était chanceux que les médecins soient aussi sympa avec lui et qu'ils l'aient mit sous un bon anti-douleur, sans quoi il aurait encore plus mal qu'à présent.
Elle écouta sans broncher la tirade hypocrite et ironique du blond, avec un sourire en coin. Là, il en faisait trop. Tant que ça en devenait pathétique et ridicule. Mais bon, on ne va pas contre sa nature. La brune arriver enfin au moment le plus intéressant du rapport, les médicaments sous lesquels il était. Les classiques, pas de surprise. Lorsque l'infirme se tut enfin, Kazumi leva ses yeux de félin sur lui puis ils glissèrent vers la perfusion tendit qu'elle répondait:

« Influencée? Ce n'est pas parce que je suis née dans une famille privilégiée que je suis une sainte. Vous devez bien connaitre ça vous aussi... »

La brune eut un petit sourire en repensant aux paroles d'explications de son interlocuteur. On ne pouvait pas faire pires mensonges que ça. Elvanthyel ne tirait pas sur quelqu'un pour le simple prétexte d'article de journaux trop osés.

« Vous n'espérez tout de même pas que je vais me contenter des informations qu'on peut lire dans les journaux? Je connais déjà tout ça. C'est votre version qui m'intéresse... »


Kazumi reposa les dossier au pied du lit et reprit sa place initiale avant de joindre ses mains. Il faisait pitié, lui le grand mafieux alité, incapable de reposer une bouteille d'eau. A moins qu'il ne l'avait gardée exprès pour la frapper, mais il faudrait encore qu'il trouve la force pour le faire et ce n'était pas jouer d'avance. Cependant, l'idée n'était pas à exclure. Avec un faux sourire bienveillant, elle se saisit de la bouteille et la reposa suffisamment loin du blond pour qu'elle ne soit pas à sa portée, avant de répondre à sa dernière question.

«  Ce n'est pas parce que je suis sa femme et que je l'aime que ça m'engage à suivre sa volonté. Nous ne sommes pas dépendants l'un de l'autre, il peut ne pas approuver mes actes je n'en mourrais pas »


Elle tendit la main vers la perfusion et s'amusa un peu avec, enroulant le fil autour de ses doigts fins... Apparemment le médecin était si professionnel, qu'il ne donnait qu'une très faible dose à son patient. Bienveillant de sa part, il pensait que Gabriel allait devenir dépendant avec la dose normale? Bah c'était une situation qui s'était déjà passée, l'anti-douleur qu'il avait ayant une grande capacité addictive, mieux valait être prudent. Mais le docteur poussait un peu, ce qu'il lui donnait c'était la dose pour un gosse de 12 ans.
... Tsss... Elle n'allait pas commencer à le plaindre non plus? Il avait surement mérité de le perdre son rein. La féline était là pour rassembler des infos qui lui permettrait de juger cela, mais vu comme c'était parti, elle avait de bonnes chances pour rentrer bredouille...
avatar
Kazumi Herhlen
Libertine des couleurs
Libertine des couleurs

Messages : 83
Date d'inscription : 30/04/2009
Couleur favorite : Pourpre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Message  Gabriel Atria Luinspear le Mer 8 Juil - 15:28

Gabriel avait enfin eu la confirmation par la parole que la jeune Herhlen était bien issue du milieu de la haute société...tiens donc...avec ironie, Gabriel pensa qu'ils devaient donc avoir plein de choses en commun...pis en se moquant de lui-même et avec un humour de mauvais goût pensa "oooh, pourquoi ne pas m'avoir pris pour femme, Elvan-chou ?". Les nombreuses raisons étaient évidentes...il s'amusait de ses idioties intimes, qu'il ne partageait avec personne d'autre que lui-même.
La jeune femme ne le croyait pas. C'était à s'y attendre...A dire vrai, qu'on le croit ou non, Gabriel rabâchait la même chose de manière à ne pas se faire avoir...la moindre différence de fait dans ses discours et c'était la fin. Beaucoup trop de gens tentaient de le coincer pour qu'il puisse faire du favoritisme...et l'épouse ne ferait certainement pas exception. Gabriel croisa les bras en soupirant.


"C'est ma version...les journalistes ne l'ont pas inventée pour moi, vous savez..."

C'était exact, restait à savoir si la version était faussée ou non - réponse évidente, mais dure à prouver...avec un faible sourire et un air désolé il ajouta :

"Comment pouvez-vous mettre ma parole en doute ?...J'ai toujours été un homme droit !..."

Ça puait l'ironie...cela le rendait peut être pitoyable, quand bien même cela tentait à le décrédibiliser complètement, cela allait tellement loin et se plongeait tellement dans l'ironie la plus pure qu'il en ressortait encore plus crédible. De son index il redressa ses lunettes. Puis il s'appuya contre les oreillers si moelleux qu'ils lui cassaient le dos - après tant d'heure dans ce lit, il faut dire...la suite lui paressait beaucoup plus intéressante...

"Ce n'est pas parce que je suis sa femme et que je l'aime que ça m'engage à suivre sa volonté. Nous ne sommes pas dépendants l'un de l'autre, il peut ne pas approuver mes actes je n'en mourrais pas."

La réponse de la féline à la question suivante n'était pas celle qu'il aurait espéré. Très bien, une fois de plus, il apprenait que trop de jugements amenaient aux mauvaises conclusions. Tant mieux...Le jeu n'en était que plus croustillant. Du tac au tac, il répliqua :

"Ha, ça, on peut être certain que monsieur Herhlen n'est pas dépendant de vous..."

Une phrase lourde de sens...et si attentionné envers lui-même. Prendre de soin d'appeler son jouet préféré par son nom de famille, avec un monsieur en prime...on est jamais trop prudent, bien qu'il savait que ne serait-ce que parler comme il venait de le faire submergeait une partie de son alibi dans l'eau. Mais rien n'arrête un journaliste qui veut des informations...que ce soit personnel ou non.
Il posa son coude gauche sur son bras droit, appuyant sa tête contre sa main, comme un homme ennuyé. Il observait la jeune femme s'amusant avec la perfusion. Ha, madame, ce n'est pas très gentil de s'amuser ainsi avec les médicaments des autres...Menace tactile indirecte...Le blond trouvait cela très intéressant.


"Puisque vous n'êtes pas venue pour prendre le thé, quelles sont vos intentions ?...ou plutôt, vos questions..."

Son regard était devenu malicieux, son expression sérieuse et froide. Il jouait cartes sur table...sachant qu'il n'était ni observé, ni sur écoute ou quoi que ce soit de ce genre là...il resterait néanmoins vague et prudent, on est jamais sûr de rien...il suffirait de la moindre chose pour que la demoiselle file donner des informations - que Gabriel énoncerait comme fausse. Dans un susurre il ajouta :

"Je ne vous garanti pas cependant les réponses que vous attendez..."

C'est-à-dire la vérité.

_________________
I'm an illusion in your dreams.
And you're exist only in my dreams.
avatar
Gabriel Atria Luinspear
Incommode Journaliste Mafieux
Incommode Journaliste Mafieux

Messages : 182
Date d'inscription : 30/03/2009
Couleur favorite : Le bleu et le noir.

Voir le profil de l'utilisateur http://hitori.zikle.fr/start

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Message  Kazumi Herhlen le Lun 27 Juil - 12:27

Les informations faciles n'existent pas... En tout cas pas chez les mafieux, la brune l'apprenait peu à peu à ses dépends. Elle ne pourrait pas continuer indéfiniment à jouer avec le mafieux car à force, les rôles s'inverseraient et ça sera lui qui lui prendra des informations alors qu'elle finira les mains vides. Une situation qui se révélerait surement regrettables pour la suite.
Gabriel restait ironique et la brune campait solidement sur ses positions, néanmoins ils commençaient à jouer cartes sur table. Très bien, cela permettrait peut-être aux choses d'avancer un peu.

« Sachez déjà que je ne suis pas ici en tant qu'informatrice au service de personnes qui cherchent des informations pour vous compromettre. J'agis de mon propre chef. Et ma raison est que j'aimerais savoir pourquoi ma chère et tendre moitié c'est barré de notre studio après m'avoir pointé d'un flingue en me disant que le désigner coupable si la police me posait la question. Je sais que c'est lui qui a fait que vous vous retrouvez là mais le pourquoi m'échappe. J'aimerais comprendre pour pouvoir savoir à quoi m'en tenir.»

Elle se releva et alla se poster près de la fenêtre, écartant les rideaux pour regarder le grisâtre paysage qui s'étendait devant elle. Le monde agonisait, tout comme ses habitants...
Kazumi se retourna vers l'alité et reprit:

« Je ne vais pas me mettre à genoux et vous suppliez de répondre à ma question. Si vous ne comptez pas me donner vos réponses à ses interrogations... »

Elle avait insisté sur ce dernier mot. Sait-on jamais... Si on pouvait éviter les malentendus dès le départ. Pour la première fois depuis son arrivée, l'expression de la jeune femme reflétait un semblant de sincérité.

« Alors dites le moi de suite, car si c'est le cas je n'ai plus rien à faire ici. »


Obstinée par la vérité mais pas idiote pour autant. Gabriel n'était pas n'importe qui, ce n'était pas dans son intérêt de se le mettre à dos. Il ne voulait pas lui donner des informations? Très bien, c'était son choix après tout, elle ne pourrait rien y faire. Certains aurait été plus patients et auraient cuisinés des heures le mafieux en attendant que leur soif de savoir soit comblée. Elle, elle n'en avait pas le temps. Quelqu'un pouvait arriver d'un moment à un autre et il était certain que le mafieux ne couverait pas sa présence ici. De la réponse du mafieux se déterminerait la suite de l'entretient qui pourrait peut-être se trouver brusquement raccourcis...


[... Misère presque un mois pour poster ça. J'ai honte. Pardonne-moi, mais l'inspiration n'était pas au rendez-vous tout comme le moral ><]
avatar
Kazumi Herhlen
Libertine des couleurs
Libertine des couleurs

Messages : 83
Date d'inscription : 30/04/2009
Couleur favorite : Pourpre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Message  Gabriel Atria Luinspear le Mar 28 Juil - 13:37

Gabriel fit une moue un peu spéciale, un mélange de déception et de supériorité. La jeune femme était prête à abandonner si facilement ?...Oh, ce n'était pas drôle, pas drôle du tout ! Il allait devoir jouer un peu plus le jeu, voire commencer à se mettre à table, s'il voulait continuer à s'amuser...ce n'était vraiment pas drôle. La jeune femme était plus maligne qu'elle n'en avait l'air.
Il soupira un instant. Très bien, changement de plan...il fallait trouver autre chose. Il avait déjà une idée. Cela pouvait le désavantager un peu, mais ça ne pourrait en être que plus intéressant...dans tous les cas...la vérité était si simple et si idiote...
Il leva les yeux vers la demoiselle et lâcha tout d'abord :


"Votre mari..."

Il marqua une pause. Un début de phrase qui annonçait certainement un long discours, surtout si on prenait en compte l'inspiration en début de phrase. Pourtant, ça ne serait pas si long...Gabriel attendait plus de questions, plus de réactions, et ce n'était pas simple quand on avait peu de réponses.

"Il fait parti de ces hommes incompréhensibles, dur à cerner, tellement ils sont humains, banaux. D'une certaine manière, il me fascine...j'ai toujours éprouvé un très grand respect pour cet homme..."

Il ne pouvait pas dire directement qu'Elvan' n'était qu'un joujou pour lui faire passer le temps. Il n'allait pas dire non plus qu'il avait été heureux de ces deux balles nichées il y a encore peu dans son corps...il avait vu Elvanthyel à bout, et ça, c'était magnifique.

"Naturellement, j'ai tenté de me rapprocher de lui pour plus le connaître. Je savais pourtant que c'était un homme hostile...pourtant, je ressentais un désir profond de devenir un véritable camarade, pas juste un hypocrite qui acquiesce comme le reste de la Famille..."

C'était si bien dit...il se passait pour un homme si honnête, presque naïf, et il adorait ça. Il jubilait intérieurement, surtout que c'était presque ça...

"Mais monsieur Herhlen n'est pas du genre à s'attacher aux gens et encore moins avoir confiance en eux. Qui plus est, ma mort pourrait aussi signifier un monopole plus gros pour lui..."

Inutile de préciser de quel monopole il s'agissait...il préférait ne pas mentionner le nom de "Mafia". Une méfiance innée, il préférait utiliser le terme "Famille".

"C'est, malheureusement, tout ce que je peux vous dire là-dessus...cet homme ne s'approche des autres que si cela a un intérêt...c'est aussi valable pour vous."

Et voilà, tout avait été dit. C'était vrai sans dévoiler la vérité...Il espérait que la jeune femme en viendrait à une quelconque réaction, à un autre questionnement, de manière à pouvoir s'en amuser, mais bon, on ne peut pas tout avoir...encore quelques temps dans cet hôpital et il pourrait s'amuser comme avant...beaucoup de temps.

_________________
I'm an illusion in your dreams.
And you're exist only in my dreams.
avatar
Gabriel Atria Luinspear
Incommode Journaliste Mafieux
Incommode Journaliste Mafieux

Messages : 182
Date d'inscription : 30/03/2009
Couleur favorite : Le bleu et le noir.

Voir le profil de l'utilisateur http://hitori.zikle.fr/start

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Message  Kazumi Herhlen le Dim 2 Aoû - 18:50

Ce fut les nerfs à vifs qu'elle se força à l'écouter en silence. Il pourra lui servir n'importe quoi, des mensonges ou des vérités elle était trop tendue et sur les nerfs qu'elle repousserait le tout. Mais elle restait, au cas ou quelque chose lui semblerait suffisamment plausible pour être pris en compte dans son enquête.
La brune ne cilla même pas quand il parla du fait que Elvanthyel ne l'avait épousée que par intérêt et elle ne releva pas tout le début de sa tirade. A quoi bon?
D'une mauvaise information résulte une mauvaise conclusion. C'était d'ailleurs pour ça que le mafieux était sûr que Elvanthyel n'avait épousée sa chère et tendre que par intérêt. Enfin, il n'avait pas forcément si tord que ça, d'apparence leurs couple devait sembler plus fondé sur l'intérêt qu'autre chose. Ce n'était d'ailleurs pas si faux, le fait que Elvan' fasse partie de la mafia avait eut du bons dans la ''carrière'' de Kazumi, mais aussi du mauvais. Magnanime, elle lui répondit tout de même d'un ton détaché.

« Laissez-moi vous dire que pour une fois, vous n'avez pas entièrement raison. Elvan' n'avait aucun intérêt, majeur du moins, à m'épouser. Je suis sûrement sur la liste noire de la police et de la mafia de par mes activités illicites. Je n'ai rien d'intéressant à proposer que ce soit sur le plan financier ou relationnel. Mon cher paternel m'ayant reniée et déshéritée. Mais peut-être que c'est pour cela qu'il s'est rapprochée de moi, je l'ignore... "


Il eut silence. La brune se pinça l'arrête du nez visiblement agacée. Devoir toujours se justifier la fatiguait. Gabriel voulait jouer, faire durer le plaisir alors que elle voulait en finir. Joli binôme vraiment.

« Peut-être qu'il s'est rapproché de moi simplement parce qu'il voulait quelqu'un dans son lit. Mais au final cela m'importe peu. Les choix que j'ai fais pour arriver ou j'en suis aujourd'hui, je les ai pris en toute connaissance de cause. Alors n'essayez pas de me déstabiliser en me parlant de la personnalité de Elvanthyel parce que la seule chose que vous réussirez à faire sera de m'agacer voir de m'irriter ce qui n'est en soi pas une bonne chose ni pour vous ni pour moi. »

Se souvenant enfin que malgré l'immense plaisir qu'elle avait à être dans cette chambre, elle avait un temps imparti pour discuter et sortir d'ici. Elle regarda sa montre, le temps qui lui restait avant que la sécurité se renforce n'était plus qu'une dizaine de minute. Si elle dépassait ce temps, sa fuite en serait largement compromise voir impossible. La féline se tourna vers le blessé, autant le lui dire tout de suite.

« Je n'ai plus beaucoup de temps. Pas que notre conversation m'ennuie mais que si je veux réussir à sortir d'ici sans encombres, j'ai un horaire à respecter. Alors? Vous avez encore des choses à me dire?  Ou des questions à me poser? Si c'est le cas soyez bref. »

Connaissant un minimum le gugus qui se tenait devant elle, il essayerait peut-être de la retarder pour lui causer des ennuis. C'était un mafieux après tout, de plus elle ne représentait rien à ses yeux alors pourquoi lui faire la fleur de la laisser partir sans encombres?
avatar
Kazumi Herhlen
Libertine des couleurs
Libertine des couleurs

Messages : 83
Date d'inscription : 30/04/2009
Couleur favorite : Pourpre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pv Kazu'] Ennui total dans une chambre blanche

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum