Puis-je vous aider avec ce joli .50 ?

Aller en bas

Puis-je vous aider avec ce joli .50 ?

Message  Elvanthyel Herhlen le Dim 28 Juin - 17:34

But numéro un, chercher un lieu où se pieuter, numéro deux ne buter personne, numéro trois ne se laisser approcher par personne.
Règles simples, concises et réalisable soit le paname pour vivre ici en toute liberté. Le voilà arrivé dans les plus petites ruelles, silencieux il traverse les petits paquets de foule sans attirer l'attention. Une silhouette ou une ombre qui se faufile...
La main gauche sous sa veste il garde les doigts serrés sur son arme prête à tirer, l'autre main dans sa poche qu'il sort pour s'appuyer sur un mur histoire de s'arrêter dans un pan d'ombre plus ténébreux que les autres.
Personne ne le remarque, pas un bruit ni même un soupir il déambule vers un endroit précis sans pour autant prendre le chemin direct... Droite, gauche, il se perd dans les dédales de cartons et de baraques en bois parvenant tout de même à son but...
Des tags par dizaines, des rebelles par centaines, des délinquants, des suicidaires, des putes... Toute la diversité de Demathiae réunie en un seul endroit, ce putain de taudis en particulier. Serein pourtant il continue sa route laissant derrière lui certaines têtes plus ou moins pleines de drogue ou de rêve.
Finalement un gamin qui tag un mur s'arrête devant lui, il le regarde... Le trentenaire ne s'arrête même pas masquant son visage dans l'ombre de sa capuche déployée. Une ombre qui retourne parmi les ombres...
Il fini même par s'arrêter devant une impasse, se retournant il prend ses précautions et pose ses deux mains sur son fusil enclenchant une cartouche au cas où. Tuer ici est une question d'habitude voyons...

[Bouuuh que c'est court >_>]

_________________
Nos larmes n'effacent pas nos péchés...
Im regen von sauregurkenzeit

Where have I seen your face before ?
avatar
Elvanthyel Herhlen
Marionnettiste de Demathiae
Marionnettiste de Demathiae

Messages : 349
Date d'inscription : 30/03/2009
Age : 34
Couleur favorite : Blanc

Voir le profil de l'utilisateur http://existence.zikle.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Puis-je vous aider avec ce joli .50 ?

Message  Celebriän le Dim 28 Juin - 18:05

Il n'avait pas franchement l'habitude de trainer dans le cœur des taudis. Trop de monde, de misère, de puanteur... Mais c'était aussi l'endroit le plus coloré et le plus facile à taguer, les autorités n'y venant que rarement. Et puis... nombreux étaient ceux qui abandonnaient des tubes de couleur qu'ils croyaient vides et qui ne l'étaient pas totalement. C'était toujours ça à récupérer. Et... Dans un certain sens c'était calme.
Le bruit continuel et assourdissant était calme, monotone, habituel. Et par là même assez relaxant. Et puis, pour quelqu'un qui était abreuvé toute la journée du silence lourd des salles de classe... C'était agréable un peu de bruit. Mine de rien. Alors il continue, s'amuse comme il peut, comme il veut, au milieu d'autres qui ne lui demandent pas de comptes, qui font pareil. Tous habillés avec plus ou moins de couleurs, plus ou moins de moyens, plus ou moins de goût aussi... mais ça...les goûts et les couleurs... Pour sa part le brun a ses vêtements habituels... Du moins habituels pour ce qu'il fait. Sa tunique bleue/verte, son pantalon blanc, et rangé dans son sac, une veste longue entièrement noire pour le retour à l'extérieur.

C'est marrant mais le fait d'être dans la norme de Demathiae est gênant, le fait d'être dans la norme rebelle est rassurant. Pourtant ce sont des normes... Des normes différentes cela dit...

Tout en taguant le mur Celebriän avise quelqu'un... qui lui dénote vraiment. Enfin un peu. Une ombre, glissant parmi le peuple, longeant les murs, se faisant discrète. Une longue veste, large capuche, les mains dissimulées. Il l'a déjà vu quelque part. Alors qu'il passe à sa hauteur sans s'arrêter il se dit qu'il ne peut y avoir qu'une personne dans cette fichue ville à regrouper ces paramètres. Taille, allure en général,... Le brun n'a que peu de doutes.
Une fois l'autre homme passé il arrête ce qu'il était entrain de faire, range rapidement ses bombes (et quelques couleurs qui trainent ici et là) dans son sac qu'il referme précautionneusement puis suit celui qui vient de passer.

La "filature" ne dure pas bien longtemps. L'ombre se glisse dans une ruelle, besoin est-il de préciser qu'elle est sombre? Néanmoins il s'y engage. Une impasse... charmant. Plus charmant encore, le fusil, récemment chargé sans nul doute, entre les mains de l'ombre encapuchonnée.
Le plus jeune sourit écartant les bras, mains ouvertes, sans arme et sans intentions de faire quoi que ce soit qui puisse nuire.

"Oula... Quelle violence. Les morts de l'extérieur ne sont pas suffisants?

Oui c'est ironique, frondeur avec ça. Mais bon, c'est son caractère. Il est juste à quelques pas du danger et s'en fiche totalement. Dans une vie monotone, le danger est toujours bienvenu, agréable et c'est un changement. Toujours. La pire serait que cette ombre soit vraiment celui auquel Celeb' pense. LE mafieux toute catégories... Ça peut être amusant non?

_________________
What do yoi live for?
What do you expect to find...?
avatar
Celebriän
Bombiste à ses heures perdues
Bombiste à ses heures perdues

Messages : 533
Date d'inscription : 28/04/2009
Age : 28
Couleur favorite : noir, rouge, vert, blac, bleu glace... je pense que c'est tout

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Puis-je vous aider avec ce joli .50 ?

Message  Elvanthyel Herhlen le Dim 28 Juin - 18:26

L'index posé sur la gâchette il avise son geste, quelqu'un venait d'entrer dans l'impasse. Pas un mots ou une remarque désobligeante pour ensuite plier bagage. Un vulgaire rebelle, voilà ce qui paraît sous l'ombre de la ruelle. Tendant son bras gauche vers le gamin, semblant assez mature tout de même, il montre son intention sans même décocher une expressions sur son visage presque imperceptible, pas de sourire, pas de rictus ni même un simple froncement de sourcils pour évoquer sa passable mauvaise humeur de l'instant.
D'ailleurs instant c'était le temps qu'il lui fallut pour baisser son arme en voyant le gamin lever les mains prouvant son intention aussi..
Comme si ça suffisait à faire baisser une arme de la part d'un mafieux tel qu'Elvanthyel ? Il ne fallait pas rêver, derrière le gamin se baladait une paire de badauds sûrement trop nombreux pour tous mourir en une seule session et l'aîné ne pouvait pas se permette de faire une tuerie ici. Deux, trois, morts seraient tolérés mais pas plus et abattre ce rebelle ici risquait d'attirer un peu trop de monde...
En plus de cela la conversation solitaire de ce gamin couvrait le bruit que fît la cartouche qui quitta sa chambre rendant le fusil inutile pour le moment.
Baissant ses yeux vers ses mains il rangea ses munitions dans ses poches internes, et doucement il s'engagea à partir avant de se stopper. Ce gamin, pourquoi s'était il engagé dans un trou avec un inconnu ?
Soudainement l'expression de son futur interlocuteur fut clair, il voulait savoir qui se cachait sous ces vêtements.
Rapidement l'Allemand s'approcha d'avantage de ce rebelle sortant les griffes, sa main gauche se posa automatiquement sur la hanche et plus directement le rein faisant également ressentir la présence d'une arme de petit calibre sur le dit-organe :

-Toi tu ne bouges pas avant que je sois loin d'ici, est-ce clair ?

D'une voix assez rauque mais pas forcément désagréable, c'était d'avantage son ton qui inspirait à l'inquiétude. Autoritaire et bien évidemment froid, il avait articulé avec une infinie précaution ses mots pour être sûr que l'autre comprendrait du premier coup.
Dans le même geste il planta le couteau de façon à le blesser sans pour autant être trop violent. C'était une introduction, après tout s'il avait assez de curiosité pour suivre malgré tout le trentenaire il aurait aussi assez de force pour supporter une superbe ablation du rein et d'autre chose.
Arrêtant son mouvement il continua de quelques pas avant de s'arrêter brièvement, le temps pour lui de se retourner, d'essuyer son couteau et regarder si ce crétin fini ne le suivrait pas...
Une fois fait il s'engouffra dans la ruelle déserte à présent laissant derrière lui plusieurs traces de sang qui gouttaient de couteau... A croire qu'il l'avait mal essuyé, quelle malchance n'est-ce pas ?

_________________
Nos larmes n'effacent pas nos péchés...
Im regen von sauregurkenzeit

Where have I seen your face before ?
avatar
Elvanthyel Herhlen
Marionnettiste de Demathiae
Marionnettiste de Demathiae

Messages : 349
Date d'inscription : 30/03/2009
Age : 34
Couleur favorite : Blanc

Voir le profil de l'utilisateur http://existence.zikle.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Puis-je vous aider avec ce joli .50 ?

Message  Celebriän le Dim 28 Juin - 19:02

Bon... déjà il a rangé la grosse chose. Pas que Celb' soit mal à l'aise avec les armes, mais ce n'était pas vraiment ce qu'il préférait. Quitte à tuer quelqu'un il l'aurait plus volontiers fait avec un poison, moins de sang, moins de bruit, moins de preuves,... Plus sécuritaire.
Mais l'idée du brun s'arrêta là lorsqu'il sentit une lame et la proximité trop forte de cette ombre qui maintenant, c'était clair, était bien celui qu'il avait cru.
Ho bien sûr... ce qu'il avait dit était très clair. La douleur qui lui perça la chaire aussi avait été très claire, trop peut-être... Certainement. Il n'était pas forcément adepte de violence, il laissait ça à d'autre. Être blessé aussi il laissait ça à d'autres. Pas son fort.

La lame se retira, Elvanthyel aussi. Celeb' l'entendit partir quelques pas, s'arrêter, repartir...
Ho un yoyo...
N'importe quoi. Il posa une main à l'endroit où il sentait son sang couler. Génial... comment cacher ça aux parents? La question primordiale... Deuxième question... comment arrêter de saigner. Ça peut toujours être utile non? Avec des gestes lents il posa son sac et en sortit un chiffon. Un de ceux qu'il utilisait pour essuyer toute trace de couleur de ses mains avant de rentrer chez lui, toujours utile. Celui là n'avait pas encore servit, quelle chance... si on peut dire ça. Il le plaça sous la tunique sur la plaie, peu profonde mais quand même. Ça faisait mal ces conneries... et dire qu'il y en avait qui aimaient...
Il faut de tout pour faire un monde dit-on...
Avec des gestes toujours assez lents il mis sa veste et remis son sac sur son épaule.

Puis, poussé par un élan de curiosité (masochisme c'est vous qui voyez), il ressortit de l'impasse. Non mais ho. C'était pas tous les jours qu'on rencontrait cet homme non plus. Problème : le retrouver.
Il posa les yeux sur le sol : problème résolu. Il aurait presque été content si ça n'avait été grâce à son sang qu'il pouvait suivre l'autre à la trace.
Sauf que bon... son sang n'était pas inépuisable non plus au bout d'un moment les traces allaient s'estomper. Le brun regarda grosso modo vers où pouvait se diriger l'autre.
La ruelle était déserte, même lui n'y était plus. Mais il n'y avait pas 150 possibilités quant à l'endroit où se trouvait Elvanthyel. Si il se dépêchait...

Celebriän prit une rue qui n'avait rien à voir avec la direction dans laquelle allait celui qu'il voulait retrouver, du moins pas encore. Il passa au milieu d'un bon nombre de personnes, en bousculant certaines... le regrettant aussitôt. Règle une : ne pas bousculer des gens quand on a mal et qu'on saigne, mauvaise idée. Il tourna deux ou trois rues pour retrouver celle qui suivait juste avant. Et ce des détours il arriva à quelques pas seulement devant celui qui l'avait planté là bas...

"Vous savez que ça fait mal quand même? On n'a pas idée de se trimbaler avec tant d'armes, ni de poignarder les gens sans raison, ni de... En fait vous n'avez pas idée... tout court."

Suicidaire? Non... enfin pas jusqu'alors. Une nouvelle vocation peut-être? Qui sait? Bon oui il voulait jouer. C'était un crime à 17ans? Non, jouer avec le feu. Une flamme dansante, une ruelle déserte, quoi de mieux? Rien de moins habituel, rien de plus intéressant.
L'idée même qu'il risquait sa vie ne parvenait pas à faire son chemin dans l'esprit du jeune. C'était pour lui quelque chose de nouveau à expérimenter. L'esprit humain l'avait toujours fasciné. Une de plus n'était pas à refuser.

_________________
What do yoi live for?
What do you expect to find...?
avatar
Celebriän
Bombiste à ses heures perdues
Bombiste à ses heures perdues

Messages : 533
Date d'inscription : 28/04/2009
Age : 28
Couleur favorite : noir, rouge, vert, blac, bleu glace... je pense que c'est tout

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Puis-je vous aider avec ce joli .50 ?

Message  Elvanthyel Herhlen le Dim 28 Juin - 19:35

But en tête il se fixa l'idée de rejoindre son lieu de prédilection le plus rapidement possible et si c'était faisable, sans avoir à s'arrêter à nouveau. Bien-sûr il espérait que l'autre timbré ne le suivrait pas car la fois suivante il deviendrait méchant l'Allemand, à croire que faire mal gratuitement était un hobby qui fonctionnait à la tête du client.
Bien évidemment il commença à presser le pas baissant son visage dès que quelqu'un passait à côté, ce geste n'attirait pas tant que ça les regards vu le nombre de fuyards qui passaient dans ces taudis. Ils n'étaient pas un à voyou de plus, ni à un mort non plus vu ce qu'il se profilait...
Deux gamins se battaient au croisement d'une rue, lentement l'un des d'eux se tourna vers les bruits de pas qui se dirigeaient vers eux.
Silence dans la zone, le plus vieux des deux s'apprêtait à hurler à son ami de ne pas s'approcher, chose qu'il aurait finalement du faire...
Inconscient le gamin était tellement proche et continuait à avancer espérant pouvoir "mater" le gars qui arrivait sur eux. Un petit caïd qui s'imaginait pouvoir ruer de coup le trentenaire qui ne prit pas la peine de se décaler.
Sa main gauche se déployant il sortait son Desert Eagle tirant sans même prendre la peine de découvrir franchement son arme.
Le corps à peine à terre, le second gamin entreprit de prendre la fuite continuant la route jusqu'à un autre croisement... A croire que les balles ne savent pas se déplacer. Tendant son bras il ajusta son tir, headshot direct ce qui n'arrêta pas la course du gamin qui se finissait en plein croisement... Aux pieds de cet abruti de rebelle de tout à l'heure...
Levant les yeux droit devant lui il remarqua qu'il était à nouveau là, inconscient à croire vu son attitude...
Vu les conneries qu'il débitait et sa franchise c'était certains qu'il savait à qui il avait à faire et bien-sûr inutile de croire qu'il allait le laisser se balader en sachant ça. Tendant à nouveau son arme en direction du jeune rebelle, sa main droite se posant sur la capuche qu'il abaissa à peine pour avoir une vision nette de l'ensemble... Découvrant à peine son visage mais confirmant à 100% son identité et par la même le manque d'expressions.
Gardant en joue le gamin il ne prit même pas la peine de prendre la parole. Sobre il pressa doucement a gâchette avant qu'un groupe plus âgé d'adolescents n'entrent en scène promettant une vengeance hors pair pour les cadavres des deux gamins... Bien entendu ces nouveaux entrants ne faisaient pas la différence entre le tueur et le taré, les deux étaient coupables c'était certains.
Voyant l'agitation l'Allemand rengaina à nouveau son arme tentant de s'éclipser en retournant sur ses pas mais apparemment l'envie d'en découdre était générale puisque plusieurs autres pédants étaient dans le dos de l'aîné qui se ravisa un instant avant d'agir... Recula vers le jeune rebelle il le saisissa à l'avant bras se collant contre lui avant de lui faire prendre un peu d'élan et d'air frais vers les fouteurs de merde...
L'élan prit il poussa franchement le jeune homme se précipitant derrière et profitant de la cohue pour se fondre dans le décor tout en prenant soin d'embarquer avec lui son compagnon d'infortune... Quitte à s'en débarrasser, autant s'en servir comme bouclier en cas de pépins.
Isolés dans une ruelle plus sombre que le reste l'Allemand colla au mur le jeune homme, approchant sa bouche de l'oreille de son interlocuteur il prit doucement la parole :

-Pourquoi tu me suis ?


Rien de plus, il valait mieux être tout aussi concis dans la réponse vu l'humeur décadente de l'aîné.

_________________
Nos larmes n'effacent pas nos péchés...
Im regen von sauregurkenzeit

Where have I seen your face before ?
avatar
Elvanthyel Herhlen
Marionnettiste de Demathiae
Marionnettiste de Demathiae

Messages : 349
Date d'inscription : 30/03/2009
Age : 34
Couleur favorite : Blanc

Voir le profil de l'utilisateur http://existence.zikle.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Puis-je vous aider avec ce joli .50 ?

Message  Celebriän le Dim 28 Juin - 23:08

Les morts n'étaient pas rares. Voir un mort était presque (et malheureusement) normal dans ce genre d'endroit. Voir quelqu'un se faire tuer était autre chose... Surtout si jeune. Il resta focalisé un instant sur le jeune, mort, à ses pieds. C'était à la fois dérangeant, et fichtrement intriguant. Il ne savait pas vraiment quoi faire vis-à-vis de ça.
Il ne remarqua qu'à peine les autres qui arrivaient. Ils n'étaient pas tant important au final. Et puis bon, il n'avait rien fait non...? Enfin peut-être peu importait. Le sang, rouge, se répandait sur les pavés. C'était joli à voir finalement. Il eut un sourire, avant de laisser échapper un gémissement de douleur.

Sans comprendre vraiment, sans réellement suivre ce qu'il se passait, il fut trimballé assez rudement. Un coup en avant, un coup en arrière, un coup dans les côtes et une rapide course. Puis une rencontre avec un mur, froid, dur, une ruelle sombre, des flash blancs. Une douleur lancinante. Celebriän ne faisait plus qu'analyser sommairement ce qu'il se passait.
Pourquoi il était là? Enfin, pourquoi il l'avait amené là? Il n'avait aucun intérêt à faire ça... si? Lequel? Peu importe.

Son souffle chaud contre son oreille. Sa présence, trop proche et pourtant, malgré tout en fait, assez rassurante. Un point d'encrage à la réalité, bien que la douleur aide assez dans ce domaine. Une aide contre le froid insidieux peut-être...
Il entendit à peine la question de l'aîné. Et pourtant, presque par automatisme il répondit.

-Pourquoi pas? Et je ne vous ai suivi qu'une fois, la seconde j'étais devant, techniquement je ne...

Il ne finit pas sa phrase, ou plutôt il la termina dans un gémissement de douleur plus ou moins étouffé. Si jamais un moment ou un autre le sang avait cessé de couler de sa plaie, hé bien il avait recommencé. Il le sentait. Et ça faisait mal. Il renversa la tête, contre le mur, cherchant une quelconque façon d'endiguer la douleur. Il n'avait pas franchement l'habitude de souffrir, encore moins d'être blessé. C'était tout nouveau, et il en était plus ou moins dégoûté. Si jamais il n'avait ressenti ça, ça n'aurait pas été forcément mal.
Mais on n'a jamais ce qu'on veut en fait...

-Lâchez moi...

Dans la rue le bruit d'une course puis des jurons, des voix qui parlaient fort. Certainement les mêmes qu'ils avaient bousculé. Dans quoi il était fourré. D'accord pour la nouveauté, mais il préférait rester en vie si ça ne gênait personne...

_________________
What do yoi live for?
What do you expect to find...?
avatar
Celebriän
Bombiste à ses heures perdues
Bombiste à ses heures perdues

Messages : 533
Date d'inscription : 28/04/2009
Age : 28
Couleur favorite : noir, rouge, vert, blac, bleu glace... je pense que c'est tout

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Puis-je vous aider avec ce joli .50 ?

Message  Elvanthyel Herhlen le Lun 29 Juin - 12:11

La situation se calmait cependant dans l'esprit du trentenaire quelque chose s'avouait faux. Pourquoi un gamin, aussi fêlé soit-il, arrivait-il à se laisser embarquer ainsi sans opposer la moindre résistance vocale ou gestuelle ? Rien qui ne prouve son désir de fuir d'ici à part peut-être son visage qui se penchait en arrière tentant de penser à autre chose... Rien de réellement concret finalement.
Pourtant, même dans les mots on sentait l'inverse, l'envie de rester là voire d'empirer la situation avec ses délibérations ironiques et décalées au possible... Pourquoi aimer se foutre dans la merde ainsi ?
L'aîné n'en avait que foutre finalement, son problème étant ailleurs et inutile de s'occuper d'une emmerde de ce genre.
Cependant à l'entendre gémir bruyamment "lâchez-moi" suffisait à peu de choses, peu mais utiles puisque l'Allemand se recula de quelques pas instinctivement. Son visage dans l'obscurité il soupira une sorte de rire jaune... Il allait en faire quoi maintenant ? Le tuer ? Pour encore attirer l'attention de badauds qui passent par-là ? L'abandonner ? Pour qu'il dénonce qui lui a fait ça et lui dise potentiellement où le trouver ? Le prendre avec lui ? Pour qu'il se mette à gémir comme une fifille qu'il souffre ?...
Trouvant son bonheur dans la réflexion, durant laquelle il s'était totalement foutu de son vis-a-vis, il plaqua froidement sa main droite sur l'épaule du concerné l'envoyant devant. Se rapprochant à nouveau de l'oreille du pauvre malheureux il lui susurra à nouveaux quelques mots :

-Techniquement donc, en étant devant tu ne me suivais pas, nous sommes d'accord ?

C'était assez froid quoique plus humain que la précédente question, sa voix ferme tournait d'ailleurs sur une légère ironie puisqu'en même temps il poussa le jeune homme le forçant à faire quelque pas en avant.
Dans le même geste le trentenaire rangea son arme qui était encore prête à l'emploi et ça le pauvre gamin devait s'en douter dans un sens. Calme l'Allemand continua à avancer un peu avant d'arriver dans la ruelle qu'ils avaient quittés. Naturellement il se posa aux côtés du rebelle reprenant son idée là où elle en était :

-Maintenant tu restes à mes côtés sans te lamenter, on va ensuite prendre un pot pour aviser de la suite de ta vie, ça te convient ?


Remarque que ça convienne où non il y a des moments où la question ne se posait même pas mais par pure politesse, si grinçante et propre à ses conversations avec Gabriel, il préférait mettre une once de douceur dans ses manières de brute.

_________________
Nos larmes n'effacent pas nos péchés...
Im regen von sauregurkenzeit

Where have I seen your face before ?
avatar
Elvanthyel Herhlen
Marionnettiste de Demathiae
Marionnettiste de Demathiae

Messages : 349
Date d'inscription : 30/03/2009
Age : 34
Couleur favorite : Blanc

Voir le profil de l'utilisateur http://existence.zikle.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Puis-je vous aider avec ce joli .50 ?

Message  Celebriän le Lun 29 Juin - 15:38

Il subit tranquillement, sans poser de question, dans rien objecter. Ce devait être certainement un moyen comme un autre de rester en vie finalement. Au moins maintenant il avait un degré de proximité convenable, pas encore génial, mais u moins il supportait le fait. Que l'autre rie, pense ou fasse ce qu'il voulait, du moment qu'il n'approchait pas plus...
Mais comme on n'a jamais ce qu'on veut... Une seconde fois il s'approcha assez pour lui parler à l'oreille encore... satané mafieux, toujours chieurs, tous autant qu'ils sont... Cependant avant qu'il ait pu répondre quoi que ce soit il se retrouva, encore, poussé sans ménagement aucun (mais bon... il ne s'attendait pas à autre chose vraiment...) jusqu'à la ruelle qu'ils avaient quitté.

Cette dernière était à nouveau vide, sombre et... et comme elle l'était avant qu'ils n'y entrent. Normale et banale en somme. Ce qui était plutôt positif puisqu'ainsi cela voulait dire que le groupe qui leur en voulait était parti, loin avec de la chance. Foutu taudis... Et après les gens demandaient pourquoi il n'y venait pas souvent. Les réponses étaient évidentes non?

Encore une fois Elvanthyel parla. C'est qu'il était loquace à ses heures. Une réponse lui brûla les lèvres... peut-être un peu trop.

-Comme si j'avais vraiment le choix. L'alternative n'est pas avantageuse... Et puis pourquoi vous suivre pour mourir ensuite?

Lui aussi il parlait beaucoup... un moyen comme un autre de se calmer les nerfs. Chacun son truc. Et puis c'était vrai quoi, ça serait stupide de partir maintenant non? Si ça le serait. Il n'avait pas traversé ces sal'tés de taudis suivant ses propres traces de sang pour se tirer juste après non plus...
Ho et puis... Prendre un pot avec un ponte de la mafia c'était pas la mer à boire non plus. Il survivrait... en toute logique.
Mais bon ils n'allaient pas rester là pendant encore longtemps si? Réajustant calmement son sac il s'engagea dans la ruelle, que l'autre suive. Au pire... Celeb ne risquait que sa vie. Et pour lui le concept de mort était... très abstrait, voire abscon.

_________________
What do yoi live for?
What do you expect to find...?
avatar
Celebriän
Bombiste à ses heures perdues
Bombiste à ses heures perdues

Messages : 533
Date d'inscription : 28/04/2009
Age : 28
Couleur favorite : noir, rouge, vert, blac, bleu glace... je pense que c'est tout

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Puis-je vous aider avec ce joli .50 ?

Message  Elvanthyel Herhlen le Lun 29 Juin - 19:18

Ne prenant absolument pas en compte les conneries que pouvait débiter son "camarade" le trentenaire suivit. Il pouvait aller n'importe puisqu'ici il était simple de trouver un refuge sûr, beaucoup moins d'être sûr de ne pas être suivi apparemment. Que cela soit le cas ne dérangeait absolument plus l'Allemand qui, à quelques pas du rebelle, gardait la tête droite cachée par son capuche et ses mains dans les poches. Détendu il savait qu'à une éventuelle prochaine rencontre d'inconnu il n'aurait plus à se cacher...
Accompagné il éveillait beaucoup moins les soupçons et tous s'attarderait sur un gamin blessé et coloré qu'un gars qui se tenait naturellement avec une capuche de rebelle sur la tête.
Ca aurait tout aussi bien pu être un sac poubelle que ça n'aurait pas attiré les gens sur lui, plus sur le rebelle... C'était synonyme d'espoir pour eux.
Calme et détendu il se contentait d'aller là où le jeune homme allait et finalement ils passèrent dans une rue un peu plus animée...
Des racoleurs, des prostituées en démonstration pour une maison close en sous-sol etc etc, de la joie et surtout de la couleur diluée dans cette lumière orangée...
Sale, puante, la rue était l'endroit idéal finalement pour larguer le cher comparse...
Toujours devant sa main gauche se plongea rapidement dans sa besace sortant le silencieux de son Desert Eagle, minutieux il l'enfila sous sa veste tout en marchant... Cette manipulation il pouvait presque la faire les yeux fermés.
Poser le silencieux sur le canon, chercher l'encoche pour le verrouiller puis le visser dans le sens des aiguilles d'une montre jusqu'à entendre le clic de verrouillage. Ca fait il fallait aussi diminuer le calibre des balles et c'était tout aussi simple...
La rue se prolongeait encore, largement assez pour finir son changement de chargeur. Ses mains toujours cachées sous sa veste il sortait une à une les balles sorties du chargeur prenant soin de les remettre dans le chargeur en lui-même qu'il mettra au final dans la besace. Ensuite... Ensuite rien, un gamin passe devant lui et menace de foutre sa main dans le sac ce qui bloque l'Allemand.
Doucement sa main gauche se pose sur celle du pic-pocket et l'envoie promener avant de continuer plus rapidement le changement...
Ca fait il se mettait derrière son pion de la soirée laissant à peine sortir le silencieux de sa veste...

Il stoppa ses pas et tira de la manière la plus discrète possible et la plus mortelle aussi... Discrétion réussie, personne n'avait entendu le tir en lui même et n'avait remarqué l'arrêt d'une silhouette dans la foule. Les gens se fixaient à la limite sur lui puisqu'il s'était arrêté en pleine foule mais il ne souriait pas ou ne bronchait pas, rien qui laissait penser qu'il venait de tirer sur le couillon d'infortune qui était devant lui... Le pire c'est qu'il ne connaissait même pas son nom !
Tranquillement il regardait le rebelle continuer de quelques pas sa route avant de le perdre de vue dans la foule.
A son tour il fit quelques pas mais en arrière se laisser prendre dans une masse difforme qui le camouflait très bien...
Qu'il survive ou non ne changerait rien au fait qu'il serait à présent très loin du trentenaire et que le temps qu'il raconte ce qu'il avait vu il aurait le temps de quitter Demathiae....
S'il hurlait par contre, il faudrait voir à rester foutrement discret dans la foule et se réfugier sous une ombre mais ça, il avait tout le temps d'y penser maintenant qu'il était "très" loin de tout ça...

[C'est là qu'on sent qu'il ne supporte vraiment pas la compagnie XD]

_________________
Nos larmes n'effacent pas nos péchés...
Im regen von sauregurkenzeit

Where have I seen your face before ?
avatar
Elvanthyel Herhlen
Marionnettiste de Demathiae
Marionnettiste de Demathiae

Messages : 349
Date d'inscription : 30/03/2009
Age : 34
Couleur favorite : Blanc

Voir le profil de l'utilisateur http://existence.zikle.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Puis-je vous aider avec ce joli .50 ?

Message  Celebriän le Lun 29 Juin - 20:45

Merci le sac. Merci le sac. Merci les bombes vides. Merci tout ce qui pouvait se trouver dans le sac et qui avait fait en sorte que la balle tirée ne le tue pas. Malgré tout, sans être mortelle, la balle l'avait touché... et bien touché... Bon... hé bien ça faisait mal. Très mal...

Il avait continué quelques pas dans la foule. Sur le coup il n'avait pas très bien compris en fait ce qu'il s'était passé. Une douleur très forte, le souffle coupé, mais il n'avait réellement prit conscience du fait qu'il était blessé que plus loin. A ce moment là il s'arrêta net, essaya de reprendre son souffle mais vacilla pour finalement tomber à genoux en plein milieu de la rue.
Peu s'arrêtèrent sur lui. Ceux qui le firent repartirent rapidement. En général quand quelqu'un se faisait tirer dessus, ou en présentait les symptômes en général on ne s'attardait pas dessus... enfin pas dans les taudis.

Il regarda pendant un certain temps son sang. Celui de la plaie faite au couteau, celui qu'il était allé toucher de sa blessure par balle, celui qu'il sentait dans sa bouche. C'était... grisant, il était presque euphorique, certainement une réaction psychologique, physique, n'importe quoi d'autre... au choix... tout ou rien. Tout et son contraire.

Une pensée cependant le fit grimacer. Ses parents... qu'allaient-ils dire? Ils ne savaient rien de ce que Celeb' faisait, ils haïssaient profondément les rebelles, ils avaient tellement foi et confiance en leur fils qui avait si bien réussit jusque là... Elvanthyel lui était complètement sortit de la tête. Qu'il l'ait rencontré ne lui faisait plus rien du tout, ça l'indifférait totalement. Il fallait qu'il trouve une solution... vite, très vite...

Sa vue se brouilla quelques instants lorsqu'il se releva. Il regarda autour de lui et se rendit compte que finalement il n'était pas resté si longtemps que ça à terre. L'esprit travaille si vite dans ces conditions... Impressionnant.
Trouver un endroit calme, sombre, froid,... Une ruelle quelconque, vide, sans personne pour voir quoi que ce soit, ni entendre,... ni rien...
Il marcha quelques secondes, trouvant rapidement son bonheur. Une chouette ruelle toute vide. Il alla le plus au fond possible, se fichant éperdument des ordures et autres trucs qui trainaient. Arrivé à destination, contre le mur du fond de ce qui se révélait être une impasse, il se défit de son sac, de sa veste et entrepris de revêtir les vêtements noirs qui lui assureraient une entrée à l'hôpital, sans un allé simple pour la prison ensuite. A contre cœur il délaissa tout ce qui pouvait lui nuire là bas. Son sac, ses bombes, ses couleurs, ses vêtements colorés,... tout ce qui était illégal en somme...

Sur l'instant il n'y pensa pas vraiment, ce qui importait le plus était de survivre. Et sa survie dépendait des soins qu'il pourrait recevoir. Pas ici... dans les taudis. A l'extérieur, le seul hôpital de Demathiae.
Péniblement il s'extirpa de la ruelle, essayant vaguement de ne pas penser à ce qu'il avait abandonné là bas. S'il croisa une fois encore Elvanthyel en cherchant la sortie des taudis il ne s'en rendit pas compte. Ce qui n'était pas une mauvaise chose, avec un sourire amer il se dit qu'il aurait été assez tenté pour le provoquer une fois encore.

C'était fou ce que le temps et les distances s'allongeaient lorsqu'on n'allait pas au mieux de sa forme. L'univers qu'il avait devant les yeux tournait, ondoyait, se mouvait d'une façon on ne pouvait plus étrange. Et pourtant, laissant sur ses pas des taches de sang assez visibles, il continuait d'avancer. Vers n'importe où du moment qu'il s'éloignait de là bas. Des taudis.
Puis au bout d'un moment, ignorant totalement où il se trouvait, qui il avait rencontré et qui lui parlait, il se dit que, peut-être il serait temps de dormir, et d'oublier quelques temps qu'il avait mal à en crever et qu'il était certainement sur la bonne voie pour ça...

_________________
What do yoi live for?
What do you expect to find...?
avatar
Celebriän
Bombiste à ses heures perdues
Bombiste à ses heures perdues

Messages : 533
Date d'inscription : 28/04/2009
Age : 28
Couleur favorite : noir, rouge, vert, blac, bleu glace... je pense que c'est tout

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Puis-je vous aider avec ce joli .50 ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum