[Validée] Kazumi H.Stone-Herhlen

Aller en bas

[Validée] Kazumi H.Stone-Herhlen

Message  Kazumi Herhlen le Jeu 30 Avr - 23:19

Nom : Stone-Herlhen
Prénom(s) : Kazumi, Hellena
Âge : 22 ans
Date et lieu de naissance : [1][4][7]/[1][0]/[1][1]
Sexe : M [_] F [X]

Diplôme(s) : BEP [_] BAC [X] LICENCE [\] MASTER [_]
Profession : Etudiante en train de passer sa licence.

Situation matrimoniale : Mariée [X] Célibataire [_] Divorcée [_] Concubinage [_]

Signes physiques : Cheveux mi-longs bruns ébènes et regard doré piquant, voici les caractéristiques majeurs de la jeune rebelle aristocrate. Malgré son physique qui peut au premier abord sembler banal, la rebelle est tout de même ce que l’on peut appeler une jolie jeune femme. Seulement, cette apparente beauté est souvent dissimulée sur les couleurs mornes imposées par la société : le noir et le blanc. Eh oui, quand on est née aristocrate pure souche, il est tout simplement hors de question de transgresser la loi. Cela est bien dommage car la brune est si belle quand elle porte ne serait-ce qu’un peu de pourpre.
Kazumi pèse 55kg pour son mètre 70. D’ailleurs elle se trouve trop petite et trop lourde par apport à son époux. Malgré ce que son grand-père lui disait toujours : « La bonne taille c’est quand les pieds touchent le sol ». Elle ne peut s’empêcher de complexer un peu à ce sujet. Mais comment voulez vous peser moins de 45 kg sans perdre vos jolies formes ? Car niveau formes féminines, la nature a été généreuse avec la jeune fille. On ne peut pas tout avoir. Malgré cette apparence tout de même élancée, la brune semble fragile. Elle se console en regardant son joli visage : en effet, sa peau est blanche comme la neige de décembre, mais son charme tient dans la prunelle de ses yeux, couleur de l’or. Cette couleur donne à son regard pénétrant une profondeur presque hypnotique.

Remarques sur le comportement psychologique : En ce qui concerne sont comportement, le premier mot qui vient à l’esprit pour la désigner est : Lunatique. En effet, la jeune femme est très changeante d’humeur et parfois très instable émotionnellement. Mais en général quand elle n’est pas avec une connaissance, elle s’entour d’une aura glacée digne du vent d’hiver qui vous fait passer l’envie de discuter ses paroles ou ses actes. C’est une femme de caractère qui ne se laisse plus marcher sur les pieds, ni dicter ce qu’elle doit faire comme du temps où elle habitait encore dans la demeure familiale. Dès qu’elle a pu quitté la présence étouffante de ses parents, elle est devenue totalement libertine autant par ses idées que ses actes. Personne ne pourrait croire en la voyant parmi les rebelles, qu’elle eut fait partie de la classe la plus aisée de toute la cité. Néanmoins, elle sait être sérieuse et totalement calme quand elle le doit… Mais si elle ne parle pas, elle écoute, elle analyse chaque information, calculant sa valeur. C’est une sorte de taupe qui ne sait pas pour quel camp travailler… Ses principes lui dirait de donner des informations aux rebelles qu’elle soutient, mais cela serait trahir son cher et tendre et elle ne peut supporter cette idée. La brune se mur alors dans le silence, agissant des fois en solitaire pour la cause qui lui semble le plus juste. Il n’est pas question de trahison ainsi.
Lorsqu’elle n’est pas à ‘l’extérieur’, elle change du tout au tout. Humaine, espiègle, et libertine. Elle sait que son bien aimé ne la jugera pas et la prendra (au sens propre et figuré xP) comme elle est. Alors pourquoi s’embêter à être ce qu’elle n’est pas ? Le studio est une sorte de refuge où la brune peut laisser court à ses humeurs et être un peu plus humaine que quand elle est à l’extérieur. Mais cela ne l’empêche pas de pouvoir être aussi de mauvaise humeur, et si ça arrive mieux vaut ne pas lui parler et l’éviter comme la peste si vous ne voulez mourir jeune. La seule personne capable de la contenir quand elle pète un câble est son cher époux. Bah oui c’est pas son époux pour rien !


Parcours professionnel : La demoiselle est née dans un riche quartier de la ville de Demathiae,en l’an 147 durant l’hiver, le nuit du 11 du dernier cycle de l’année pour être précise. Dès son plus jeune âge, elle reçu l’éducation d’une parfaite Lady. Oui Lady, car avant d’émigrer sur Serapis, sa famille était originaire d’Angleterre. Elle reçu donc une éducation qui se voulait classique : apprentissage de certain instruments de musiques, apprentissage des bonnes manières et j’en passe des meilleures. Au niveau de ses relations familiales, elles ont toujours été houleuses avec son père qui, pour une raison mystérieuse l’a haït dès sa naissance. Sa mère quand à elle, est tombée en dépression quand Kazumi avait 3 ans. A cause de ses disputes régulières avec son époux. Elle a survécu pendant 2 ans en se bourrant de médocs, mais elle a tout de même finit par mettre fin à ses jours. C’est son père, le grand-père de Kazumi qui l’avait retrouvée une balle dans la tête. La seule chose qu’elle a laissée était une courte lettre, demandant à son père de prendre soin de sa fille et assurant que ce n’était pas de leurs fautes à eux deux. Par contre, elle maudit son époux, lui souhaitant une mort lente et cruelle. La mère de la brune, avant de se marier et de tomber sur le courroux de son époux était une femme autoritaire et très influente, c’est sûrement d’elle que Kazu’ tient son caractère. Lucius ne pleura même pas la mort de sa femme, magnanime, il autorisa sa fille à rester dans sa demeure et lui paya même ses études. Par contre son beau-père fut renvoyé dans une maison secondaire, un peu plus loin dans la ville. Malgré les interdictions de son paternel, la brune allait souvent rendre visite à son grand père. Il était le seul qu’il l’appréciait à sa juste valeur et qui lui donnait de son temps. Quand elle entra au lycée, il lui parla des rebelles, de tout ce qui faisait pour lutter contre cette société pourrie. Il lui apprit que malgré son rang élevé dans la société, il était un franc partisan des rebelles. A force de récits, la jeune fille fut convertie aux idées de son grand-père, elle passait à présent la plupart de son temps libre avec lui. Il lui apprenait ce qu’il fallait savoir lorsqu’on voulait jouer un double jeu et pour se faire accepter des autres rebelles. Son grand-père l’aida et elle fut rapidement intégrée dans les rangs des rebelles de la cité, participant à leurs raids. A à peine 17 ans, elle menait déjà une double vie bien remplie. Etudiante en médecine le jour, rebelle tageuse la nuit. Tout de même inquiet pour sa sécurité, son grand père lui apprit le maniement d’une arme à feu classique et quelque techniques à l’arme blanche, avec les agents de la mafia à tout les coins de rue, il ne fait pas bon d’être une jeune et jolie rebelle.
Son plus grand chagrin, la brune le vécu à l’âge de 19 ans… Son grand-père mourut… Il n’était plus du tout jeune et son corps était rongé par l’arthrose, durant les deux dernières années de sa vie, il devait se déplacer en chaise roulante. Au fond, sa mort avait été une délivrance bien méritée. Kazumi eut de la peine à faire son deuil, elle n’avait plus envie de rien, ne se rendait plus aux cours, passant ses journées et ses nuits dans les rues malfamées des bas-fonds de la cité. Elle oeuvrait à entretenir ce pour quoi son grand-père s’était battu durant des années, les couleurs.
Un soir durant un trafic de peinture, elle rencontra celui qui allait devenir plus tard son mari : le chef de la mafia. Avant de le connaître, elle le haïssait. Simple principe, les rebelles haïssent les mafieux mais ils sont leurs seuls aides contre la société alors on se la ferme et on subit. Mais lorsque son regard croisa celui du chef, il eut quelque chose… Elle ne su jamais vraiment ce que c’était … Elle se comporta très froidement avec lui au début, mais au fil du temps une sorte de intérêt fasciné naquit en elle pour cet homme d’apparence si… spéciale. Et contre toute attentes, quelques années plus tard, elle l’épousait. Mariage qui ne fut pas du tout bien accueillit par le père de la douce qui avait la ferme attention de ne pas laisser sa fille se marier si jeune et avec un homme de si mauvaise réputation. En réalité c’était plutôt pour son avenir financé et social qu’il s’inquiétait. Mais un canon de flingue placé sur sa tempe le fit taire. Ainsi, la jeune mariée s’installa chez son époux qui s’occupa désormais de subvenir à ses besoins et à payer ses études de médecines qui étaient encore loin d’être terminées. Kazumi du se montrer plus discrète vis-à-vis de ses activités avec les rebelles, être femme avec l’ennemi ça a de quoi rendre méfiant. Et puis, elle ne voudrait pas donner à son bien-aimé l’impression de le trahir, ça serait du suicide. Elle se consacre donc beaucoup à son avenir mais elle viole la loi tout même, seule, pour aller taguer quelques murs quand le cœur lui en dit.

Signes particuliers : Porte son alliance à une chaîne attachée autour de son cou car elle ne supporte pas de porter des bagues ; Après son mariage, elle s’est fait tatouer notamment les omoplates.

Rang choisi : Libertine des couleurs
Groupe choisi :Rebelle
Logement : Chez son époux Elvanthyel donc : Studio sur les bords de la ville, à l'écart des éthérés et des taudis.
avatar
Kazumi Herhlen
Libertine des couleurs
Libertine des couleurs

Messages : 83
Date d'inscription : 30/04/2009
Couleur favorite : Pourpre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Validée] Kazumi H.Stone-Herhlen

Message  Elvanthyel Herhlen le Jeu 30 Avr - 23:29

Jeune demoiselle, bien la bienvenue à vous... A part une ch'toute incohérence de date (corrigée après ce post) il n'y a pas grand chose à dire il me semble.

Tu seras validée dès que tu auras un avatar ::

Bienvenue en ville de Demathiae et puisse le noir te servir habilement dans ta cause Surprised
avatar
Elvanthyel Herhlen
Marionnettiste de Demathiae
Marionnettiste de Demathiae

Messages : 349
Date d'inscription : 30/03/2009
Age : 34
Couleur favorite : Blanc

Voir le profil de l'utilisateur http://existence.zikle.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum